SA SÉNILITÉ JOSEPH IER CHEZ LES CHAMPIONS DE LA DÉMOCRATIE

SA SÉNILITÉ JOSEPH IER CHEZ LES CHAMPIONS DE LA DÉMOCRATIE

Pendant qu’on nous fait pleurer sur les opposants à Poutine, Biden va donner ses ordres au Prince.

ГОВОРИТ САНКТПЕТЕРБУРГ ICI SAINT-PETERSBOURG

Bon quand je dis qu’il va donner ses ordres, c’est beaucop dire. Disons qu’il va lire comme un morveux de huit ans ce qu’on lui a écrit depuis Israël. Oui, parce que si vous en doutiez, Biden sait lire! Belle lectrice, que je ne te reprenne plus à médire sur les débiles profonds séniles.

Donc, Biden est en Arabie Saoudite. Vous savez, ce grand pays démocratique qui décapite ses opposants ou occasionnellement découpe en morceauX ses journalistes.

Je rappelle à ceux qui l’auraient oublié, que le journaliste Jamal Abdallah Ahmed Khashoggi, n’est jamais resorti du consulat de son pays où il était allé régler des formalités administratives en vue de son mariage. Ça se passe comme ça chez le Prince Ben Salman. Imaginez si ça avait été Poutine. Sauf que le Prince peut se permettre ce qu’il veut. Pensez! Il est l’ami des Américains.
Deux poids deux mesures? Vous avez mauvais esprit. Les consanguins saoudiens font ce qu’ils veulent. Ils ont le deroit de bombarder le Yemen, de découper des journalistes encore chadus voire vivants en morceaux, de décapiter des opposants, de donner aux femmes le droit occasionnel de se taire, j’en passe et des meilleures.

Alors quand on appliquera la même rigueur dans le contrôle démocratique à Poutine et au Prince qui a tous les droits, on pourra commencer à discuter. Parce que Navalny, lui, est toujours vivant. Il ne m’appartient pas de dire si c’est bien ou mal, mais en attendant c’est ainsi.

Au fait, en Russie, d’où je vous écris, on vit très bien sans McDonald’s, H&M et Starbuck’s.

Jacques Frantz

2 commentaires

  1. Navalny ne doit-il pas plutôt sa survie à l’incompétence des services de répression russe? incompétence crasse qui s’est encore manifestée sur la réalité d’un sentiment national ukrainien tourné (ers la démocratie, avec la ferme volonté de quitter irrévocablement le paradis russe

    1. Sur l’incompétence des services secrets russes, bien entendu, d’où je me trouve, la seule chose que je peux dire est qu’on ne peut rien exclure! Cela dit, au regard de l’expérience accumulée par les services au cours des décennies, je doute que ce soit un postulat raisonnable. Cependant, si Navalny avait dû être tué, vu qu’il se trouve en Russie, je pense qu’il serait mort. J’aurais tendance à pencher plutôt à une opération sous faux drapeau comme il y en a beaucoup.
      JF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.