ÉTOILE JAUNE ®TOUS DROITS RÉSERVÉS

ÉTOILE JAUNE ®TOUS DROITS RÉSERVÉS

Comme vous l’avez tous vu, tout ce que compte la classe politico-médiatique de gens de mauvaise foi a fait sa crise devant des manifestations aussi nombreuses qu’inattendues pour protester contre le pass de la honte!

Les cris sont devenus pleurs et hurlements lorsque des manifestants ont arboré une étoile jaune pour comparer la ségrégation que le Château nous prépare avec celle subie par les Juifs durant la seconde guerre mondiale. Bien entendu, tous les médias de grand chemin sont passés de l’indignation de mauvaise foi à l’hystérie collective. Cette hystérie a même débordé puisque les organisateurs eux-mêmes se sont indignés.

Il faut bien comprendre que tout ce qui touche à la seconde guerre est très encadré par on ne sait qui, et que si vous voulez faire foirer une protestation, c’est là un moyen assez sûr.

Je suggère dans ces conditions qu’on cesse une bonne fois pour toutes de comparer la situation actuelle à la seconde guerre mondiale que les forces vives de la Nation n’ont pas vécue. Ça en devient ridicule. Laissons donc les morts enterrer leurs morts et regardons vers l’avenir. Il m’importe en effet davantage de savoir qui a voté le pass de la honte, ou pire était absent, que de savoir qui a voté les pleins pouvois au Maréchal Pétain. Ceux-là de toute façon ne sont plus là pour répondre. Alors tournons-nous vers l’avenir du pays. Cela me semble plus urgent que de sans cesse regarder dans le rétroviseur. L’avenir du pays, c’est de bouter hors du Château ce roitelet pervers, ce monstre qui nous déteste, qui déteste le pays dont il a volé la charge par un véritable poutch médiatique. Cet homme ne voit que la couleur et ne sent que l’odeur de l’argent. Il remplit un contrat mondialiste qui le dépasse. Il n’est qu’une marionette dont les ficelles que d’autres tirent seront bientôt cassées.

La macronie se planque dans les palais nationaux. Cependant, elle a beau se boucher les oreilles, le grondement historique de la rue lui parviennent tout de même. Freluquet a tellement peur qu’il tarde le plus possible à regagner Paris. Monsieur tremble tellement qu’il ne daigne plus se présenter au Palais. Naguère, on criait “le roi à Paris”. Aujourd’hui, son Versailles, c’est Brégançon. Même inapte à régner, le roi au moins était bon! Lui il n’est compétent qu’à faire du mal. Alors de grâce, laissons tomber les comparaisons spécieuses et continuons de descendre dans la rue. Sachons dédaigner les voix moribondes de ceux qui, à bout d’arguments, hurlent à l’antisémitisme. Ce gaz paralysant sorti du fond des égouts n’agit plus.

Jacques Frantz

1 commentaire

  1. Sans compter qu’il est plus pertinent de comparer la situation actuelle en France avec ce qui se passe, bien de nos jours, en Chine communiste ou en Corée du Nord. cela ressemble bien davantage à la réalité et cela nous rappelle que la seule chose sur laquelle nous ayons prise, c’est le moment présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.