MACRON INSISTE, LA FRANCE RÉSISTE

MACRON INSISTE, LA FRANCE RÉSISTE

Je crois que nous pouvons parler de moments historiques. Tout le monde sera d’accord pour dire que les temps que nous vivons sont hors norme. Jamais non plus n’avons-nous été dirigés par des irresponsables aussi peu soucieux du bien commun. Ce qui est très intéressant, c’est la réponse de la population. Certes, – et ce n’est pas négligeable – une partie pour qui consommer, partir en vacances et aller au resto constitue une valeur suprême court aux abattoirs vaccinaux les plus proches, mais une partie qu’il ne faut pas négliger non plus est descendue, dans la rue malgré la torpeur estivale pour dire non à ce Pouvoir qui ne connaît pas de limites. Alors bien sûr la propagande d’État essaie de se rassurer en minimisant les chiffres de la participation aux manifestations, mais personne ne s’attendait à de telles marées humaines. Donc les agences de com payées à prix d’or par le Pouvoir sont en train de beuguer. Le pouvoir et ses supplétifs sont en rage.

Pour autant, la partie n’est pas gagnée. C’est un rapport de force, un bras de fer en cours et bien malin celui qui peut dire qui va faire céder l’autre. Cependant, les chances de faire plier le Régime sont loin d’être négligeable.
Si la dictature est européenne, les manifestations le sont aussi. Les gens sont massivement dans la rue non seulement en France, mais encore en Italie, au Royaume-uni, en Allemagne et j’en oublie. Le Régime est sans aucun doute sous pression. Alors bien entendu, on trouvera çà et là des gens pour nous dire qu’il ne sert à rien de manifester et que la rue quand elle s’exprime sans violence n’a jamais fait plier le Pouvoir. Je répondrai deux choses:
La colère pourrait prendre plusieurs formes. Si défiler ne suffit pas, soignants, pompiers et autres n’ont pas besoin des syndicats affiliés au Régime pour se mettre en grève. Outre que les gens en ont plus qu’assez d’être maltraités, leurs mesures sont totalement inapplicables.
En second lieu, ne sont perdues d’avance que les batailles non livrées. Certes, il y a ceux qui ont couru aux chaînes d’abattage pour recevoir leur dose, sans même prendre le temps de la réflexion. Cependant, souvenons-nous de l’histoire des grenouilles tombées dans un pot de crème:
Il était une fois, deux grenouilles qui s’amusaient au bord d’un pot de crème. À force de se pousser du coude et de trop se pencher pour manger de la crème, les deux finirent par tomber dans le pot. Or elles avaient beau pédaler pour regagner la surface et éviter de se noyer, elles s’enfonçaient inexorablement vers une mort certaine.

Au milieu de la nuit, une des deux grenouilles, n’en pouvant plus, perdit espoir. Plutôt que de s’épuiser inutilement pour un combat perdu d’avance, elle décida de se laisser couler au fond du pot de crème et mourut.

L’autre grenouille en revanche n’arrivait pas à abandonner la partie, se disant que tant qu’elle avait des forces il fallait se battre. Elle se dit qu’abandonner c’était mourir et que si minime soit-elle, sa seule chance de survie c’était de pédaler. Elle pédala tant et plus, si bien qu’au petit jour elle sentit l’air frais du matin sur son petit nez de grenouille.

Malaxée par les petites cuisses de grenouilles, la crème était devenue du beurre. En durcissant, la crème avait empêché la grenouille de s’enfoncer, si bien qu’elle put regagner la surface. C’est ainsi qu’elle survécut, assise sur une mote de beurre.

Aussi ne rejoignez pas la cohorte de vaccinés qui s’enfoncent au fond du pot de crème.

Jacques Frantz

1 commentaire

  1. Dans une autre variante de l’histoire, la grenouille qui choisit de se laisser mourir est présentée comme intelligente, et celle qui choisit de se battre comme complètement idiote. Moralité, ce que nous croyons être de l’intelligence n’est autre que du raisonnement fondé sur une logique à court terme… or certains projets sont juste assez fous et illogiques en apparence pour réussir, simplement parce que ceux qui les portent y mettent tout leur cœur et leur génie, ou mieux encore, se confient en Dieu ! Or la Parole ne nous dit-elle pas que ce qui est sage aux yeux des hommes est folie aux yeux de Dieu, et vice-versa ? (1Co. 3:18-19).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :