UN POINT RAPIDE SUR L’ACTUALITÉ EN UKRAINE

UN POINT RAPIDE SUR L’ACTUALITÉ EN UKRAINE

Un lecteur m’a interpelé hier sur les derniers événements survenus en Ukraine.

Ce matin, le ministre des affaires étrangères Sergei Lavrov a donné une longue interview à quatre radios dont une radio d’opposition. C’est à noter pour ceux qui pensent que l’opposition est muselée en Russie.

En termes très diplomatiques, le ministre a rappelé que s’il y avait une intervention armée, ce ne serai pas du fait de la Russie. Au risque à nouveau de me tromper, j’ai dans l’idée que les Russes n’ont pas, pas plus que l’OTAN, l’intention d’intervenir directement au Donbas. Malgré les provocations et les escarmouches sur place, les Russes veulent apporter une réponse appropriée. La Russie se dit déçue de ce que la réponse de l’OTAN n’aborde pas la question de fond, à savoir la garantie de non expansion de l’organisation vers l’Est. On ne le répètera jamais assez, mais la Russie ne peut l’accepter pour des raisons vitales.

En revanche, il est plus que probable que la Russie fournisse des armes et des munitions aux combattants du Donbas. C’est une réponse à la mesure de ce que les Américains font avec Kiev.

À la question de savoir si la Russie est prête à discuter avec le Président Ukrainien zelensky, le ministre répond que la Russie est ouverte à toute discussion plus générale sur la normalisation des relations entre les deux États. En revanche, pour le règlement de la situation au Donbas, Lavrov renvoie Zelensky au groupe de contact établi par les Accords de Minsk, dont il est rappelé qu’ils ont reçu l’aval du conseil de Sécurité. Même si l’intervention de Lavrov reste très évasive sur de nombreux points, se dégage tout de même l’impression que les Russes ne tiennent pas beaucoup à s’engager dans ce bourbier.

Dans tous les cas, l’occident finira par appliquer des sanctions économiques. Les Américains et leurs caniches ont le droit de financer et d’armer le régime Ukrainien, mais les Russes devraient laisser faire.

Que les États-Unis jettent de l’huile sur le feu est certes irresponsable, mais c’est leur façon de procéder. En revanche, que des Européens comme ce fou de Macron, poussent au crime pour provoquer un conflit sur le continent est totalement déraisonnable.

Il est vrai que pendant que l’actualité se concentre sur ce sujet, on parle beaucoup moins du crime vaccinal, de Fauci ou de Jean-Michel. Ce Macron est un psychopathe dangereux.

Jacques Frantz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.