EN AUTRICHE, CEUX QUI N’AURONT PAS REÇU L’INJECTION NE POURRONT PAS SORTIR DE CHEZ EUX

EN AUTRICHE, CEUX QUI N’AURONT PAS REÇU L’INJECTION NE POURRONT PAS SORTIR DE CHEZ EUX

Nous y sommes. La répression s’accentue contre ceux… Pardon! “Celles et ceux”, qui n’acceptent pas le poison de Pfizer. Oui parce que d’une part c’est un poison, et d’autre part, Pfizer semble être en mesure d’éliminer l’ensemble de ses concurrents. Par conséquent, non seulement on nous empoisonne, mais encore on crée un monopole du poison.

C’est tout de même bizarre que les Allemands (parce que pour moi les autrichiens sont de vulgaires Allemands), soient toujours aux avant-postes de la répression. Une question d’efficacité sans doute. Déjà, du temps de la RDA communiste, les Allemands étaient passés maîtres pour appliquer la répression du grand frère soviétique.
Dans le coup d’État mondialiste, les bouffeurs de saucisses mettent au service de la répression la plus dure, la « deutsche Qualitæt. L’efficacité, le travail bien fait et la rigueur au service de la trique contre les réfractaires, il n’y a que ça de vrai. On a commencé par virer le chancelier qui gênait, puis on a mis en place la répression.

Faisons un peu le point:
Il est communément admis que les différentes injections ne protègent personne contre quoi elles sont sensées protéger. Non seulement les injectés peuvent contracter le fameux virus, mais encore ils peuvent le transmettre. Ils peuvent donc le transmettre à des non-injectés autant qu’à d’autres injectés. Si bien que pour ceux qui suivent toujours et qui ne sont pas injectés, ils doivent savoir qu’ils peuvent recevoir la maladie des injectés et qu’ils peuvent la leur transmettre.

Ceux… Pardon! “Celles et ceux” qui ont encore une once de bon sens vont me demander à quoi sert-il de s’injecter un produit qui ne protège ni moi ni les autres? Certains Pfizerolâtres vous répondront que l’injection protège des formes graves du couillonavirus. Or comme vous le savez, le bon Dieu m’a doté d’une intelligence très lacunaire. Aussi, faut-il qu’on m’explique comment est-ce qu’on arrive à une telle conclusion? En effet, certains non-injectés qui contractent le virus font des formes graves, tandis que d’autres non-injectés font des formes tellement bénignes qu’ils s’aperçoivent à peine qu’ils ont été en contact avec ce terrible virus. À l’opposé, certains moutons injectés se retrouveraient en réanimation avec le virus. Si j’en crois les médias de propagande que je crois sur parole, 80% des malades du couillonavirus admis en réanimation ne sont pas “vaccinés”. Cela veut donc dire qu’une personne sur 5 admise en réanimation avec le virus des couillons fait partie du bétail piqué. – Oui, parce que soit dit en passant, le Président de Pfizer est à l’origine un vétérinaire. – Et cela c’est si l’on croit sur parole la propagande. Car la réalité est probablement différente. En effet, on considèrerait comme “non-vaccinés” les personnes qui n’ont pas reçu toutes les doses de poison. Ce qui signifie concrètement que toute personne qui a reçu une dose du produit miracle et qui a le mauvais goût de contracter la maladie sans avoir attendu la dose de rappel est considérée aussi non-vaccinée que vous et moi.

La réalité c’est que l’histoire commence à ne plus m’amuser. Parce que ces ordures qui nous dirigent ne reculeront devant rien tant que 100% des être humains qu’ils détestent n’auront pas reçu la piqûre. Cela, si nous n’entrons pas en résistance à la hauteur de la violence qui nous est faite, se fera de gré ou de force.
Ici on offre une glace, là, une part de pizza ou un cornet de frittes. Plus loin, on vous fait une turlute gratuite (si si ça s’est vu), plus loin encore c’est carrément une passe dans un bordel. Et en Autriche, c’est conchita Wurst qui est à la manoeuvre. Quant à ceux qui n’accepteront pas d’être piqués comme du bétail, ils seront réprimés comme des gens qui ne sont pas propriétaires de leur corps. Ce sont du reste les mêmes qui vendaient l’avortement comme la liberté de chacun de faire de son corps ce que bon lui semble, qui aujourd’hui, ne permettent à personne de disposer de son corps concernant les substances expérimentales qu’on lui injecte.

Je vous le dis chers lecteurs, la résistance sera violente ou ne sera pas. Ne perdons ni foi ni courage.

Jacques Frantz

1 commentaire

  1. Très bon article, merci beaucoup. A qui la faute si la pression s’accentue? A tous les moutons qui n’ont finalement que ce qu’ils méritent. Ils ne sont pas encore réveillés mais cela ne devrait tout de même pas tarder. Il suffit de se renseigner sur les Georgia Guidestones pour constater que tout ceci n’est qu’une dépopulation de masse et de stérilisation pour les jeunes, le début de l’eugénisme. Mais gardons la foi car la lumière arrive, les voix se lèvent et la résistance se durcit. Ce qui est intéressant dans ces temps sombres, c’est qu’on voit où se situe la corruption et Dieu sait comme elle est étendue. Mais ce sera sans nous. Ils vont tous bientôt tomber, on les fera tomber, nul doute et ils le savent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.