GPA, RIEN DE BON À ATTENDRE DE LA COUR DE CASSATION.

La cour de cassation est sur le point de rendre un arrêt concernant la reconnaissance des enfants nés par GPA de “parents” français. Le procureur général près la Cour de cassation, Jean-Claude Marin a requis la reconnaissance à l’état civil des pères d’enfants nés à l’étranger par GPA.

C’est à n’en pas douter une décision purement politique qu’a pris Jean-Claude Marin. Il faut dire que cet homme, bien que brillant juriste, n’a jamais fait preuve d’un grand courage. Jean-Claude Marin ne sert pas la justice. Jean-Claude Marin sert le pouvoir. Je dirais même qu’il a construit sa carrière sur le service du pouvoir. Sous Chirac il a servi Chirac, sous Sarkozy il a servi Sarkozy, et sous Hollande et Taubira il sert Taubira.

En l’occurrence, la décision qui, à n’en pas douter ira dans le sens des réquisitions de Monsieur le Procureur,aura pour effet de légaliser sur notre territoire, rien de moins que la traite des êtres humains. Demain, grâce à vous (aurait dit Badinter) des gens iront s’acheter des enfants en Inde, en Russie ou ailleurs. On achètera des enfants sur catalogue. Et si l’enfant ne convient pas, s’il est handicapé, on aura un délai “satisfait ou remboursé”.

Pourtant, Jean-Claude Marin est réputé être conservateur et catholique. Comme quoi il y a des catholiques aussi dans l’hérésie. Lorsque je dis cela je m’adresse surtout à ceux qui ont jugé un peu vite les protestants dans leur ensemble au moment où une partie de l’Église protestante acceptait de bénir des unions entre personnes de même sexe. Pourtant il était simple de sortir par le haut de cet imbroglio juridique. On aurait pu par exemple condamner sévèrement (prison ferme pourquoi pas) les personnes ayant recours à cette pratique qui n’a rien à envier au national socialisme. On sait très bien (quand on veut) le faire pour les actes pédophiles commis hors de notre territoire.

Le Procureur Marin avait là, une possibilité historique de se démarquer en honorant sa personne et sa fonction en refusant de jouer la politique du “chien crevé au fil de l’eau” ou plus exactement au fil de l’histoire. Si on en croit l’avocat feu Olivier Metzner, Jean-Claude Marin aurait “toutes les qualités, sauf l’indépendance”. Il n’y avait donc rien à attendre de ce Monsieur qui est très politisé si on en croit le livre de Michel Deléan “Un magistrat politique”, publié aux éditions Pygmalion.

Il y a donc beaucoup à craindre pour le droit et la justice.

Jacques Frantz

Une réflexion au sujet de « GPA, RIEN DE BON À ATTENDRE DE LA COUR DE CASSATION. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s