FRANCE, DERNIER PAYS COMMUNISTE AVEC CUBA ET LA CORÉE DU NORD?

FRANCE, DERNIER PAYS COMMUNISTE AVEC CUBA ET LA CORÉE DU NORD?

En écoutant la radio la semaine dernière, j’ai failli verser une larme. Au carnet noir, on nous a annoncé la disparition du journal l’Écho Dordogne. Continuer la lecture de FRANCE, DERNIER PAYS COMMUNISTE AVEC CUBA ET LA CORÉE DU NORD?

L’information perd un Grand serviteur

L’information perd un grand serviteur.
Je viens d’apprendre avec tristesse le décès de celui qui était hier encore probablement le dernier vrai journaliste d’investigation en France. Continuer la lecture de L’information perd un Grand serviteur

Jean-Jacques Bourdin face à Patrick Cohen, un morceau d’anthologie.

Jean-Jacques Bourdin en plein procès inquisitoire.
Le face-à-face entre Jean-Jacques Bourdin et Patrick cohen est purement hallucinant.
Lors de l’interview que Jean-Jacques Bourdin a faite de Roland Dumas, il lui a demandé si “Manuel Valls était sous influence juive”, ce à quoi Roland Dumas a répondu “Probablement”.
Ce qui est intéressant, c’est le changement de statut de Bourdin.
Très franchement, à titre personnel, j’apprécie assez peu Jean-Jacques Bourdin. Il est plat, il n’apporte rien, et il est vulgaire dans son expression et dans sa manière de poser les questions. Dans ce domaine, il ne dépare pas avec la ligne de la radio pour laquelle il travaille.
Lors de cet entretien, Bourdin voulait son scoop. Il voulait une belle déclaration antisémite de Roland Dumas. Comme ça mettait du temps à venir, et que Roland Dumas tardait à se prendre les pieds dans le tapis, Bourdin a cru bon de forcer le destin. Du coup, patatras, c’est Bourdin qui s’est pris les pieds dans le tapis. Au lieu que ce soit son vis-à-vis qui prononce les mots qui font de vous un véritable cadavre social, c’est lui qui les a prononcés. La réaction des flics du CSA ne s’est pas faite attendre. Le gros coup de règle est tombé sur les doigts du petit journaliste de bas étage qu’est Bourdin. Du coup, c’est lui qui s’est retrouvé sur le gril de l’inquisition. Il est intéressant de voir comment Patrick Cohen fouille l’âme de ce pauvre Bourdin qui n’est pourtant pas à plaindre, pour extirper le péché d’antisémitisme.
Je ne sais pas vous mais moi, je finis par trouver ce genre de choses salutaires. Si les inquisiteurs d’hier finissent par se brûler les fesses sur les bûchers qu’ils ont eux-même attisés, le débat a peut-être une chance d’évoluer. Bourdin sera-t-il le prochain à trouver, à l’instar d’un Robert Ménard, son chemin de Damasse? Qui sera le prochain à reprendre sa liberté? Qui sera le prochain à se départir une bonne fois pour toutes de la dictature de la pensée? Quel sera le prochain journaliste qui dira tout simplement qu’il reprend sa liberté plein et entière. Qui dira que la traque obsessionnelle du Français raciste ou antisémite est une véritable imposture? Qui dira que critiquer Israël ou même la position de certains au nom d’une communauté ne vise en aucun cas à stigmatiser les gens pour ce qu’ils sont? Et ce, quelles que soient leur race ou leur confession. Si tu es celui-là mon cher Bourdin, je te promets que tout ce que j’ai dit de toi je le retire.
En attendant l’audience inquisitoire est un morceau d’anthologie.
C’est ici.
Combien de Zemmour et de Ménard demain?
Jacques Frantz