SANCTIONS CONTRE LA RUSSIE, ET SI L’INTERNET N’ÉTAIT PLUS JAMAIS LE MÊME?

SANCTIONS CONTRE LA RUSSIE, ET SI L’INTERNET N’ÉTAIT PLUS JAMAIS LE MÊME?

Un lecteur spécialiste de la maintenance des réseaux m’envoie cette information que je partage après l’avoir remercié.

“D’après le média biélorusse Nexta, la Russie rentre dans sa phase de déconnexion de l’Internet Mondial, afin de le limiter à son Internet souverain.
Il fallait s’y attendre, de vrais sanctions vont être prises par Poutine, pour écarter définitivement la propagande médiatique dont l’état profond est à l’origine.
A partir du 11 mars, les adresses internet telles que ce blog pourraient ne plus être accessibles depuis l’Internet Russe, de même que les Américains et les Européens ne pourraient plus accéder aux serveurs physiquement présents sur le sol Russe.
Pour les moutons qui regardent Netflix, rien ne changera, ou en tout cas pas tout de suite. Néanmoins, certaines multinationales financières mais pas seulement, pourraient bien se retrouver totalement déconnectées de leurs infrastructures techniques.
En cause, le protocole DNS, un système informatique permettant de convertir les adresses Internet en adresses IP. Comprenez plutôt la localisation d’une adresse postale (l’adresse IP), sur la carte de France (le système DNS).
Dans les prochains jour, il se pourrait bien que vous ne sachiez plus où vous habitez, puisque l’ICANN, le principal gestionnaire américain de nombreuses extensions de noms de domaine, (.com, .net, .org, etc), pourrait envoyer les visiteurs vers une route en cul de sac…
En attendant, les services informatiques des multinationales concernées sont entrain de réfléchir à tout migrer vers un gestionnaire russe de noms de domaine , mais le délai sera certainement trop court.
Espérons néanmoins que le blocage ne sera que de cet ordre, car la destruction des câbles sous-marins permettant de transporter les fibres optiques pourrait être encore plus préjudiciable sur le long terme.”

Quand je vous disais que les sanctions allaient foutre un beau bordel. N’hésitez pas à poser des questions en commentaire auxquelles notre lecteur ne manquera pas de répondre.

 

Merci à lui!

Jacques Frantz

7 commentaires

  1. Ce sont bien sûr des nouvelles inquiétantes mais comment ne pas comprendre lorsqu’on sait que Facebook et Instagram pour n’en citer que deux, viennent d’autoriser sur sa plate-forme les appels à la violence contre la Russie ! Oui, nous avons bien entendu ! sur Facebook ou Instagram, on a le droit d’appeler explicitement à faire du mal à des Russes, mais pas de dire par exemple, que les injections géniques expérimentales censées prévenir la covid 19 sont à côté de la plaque et dangereuses, que des traitements efficaces ont été dénigrés sur la foi d’études falsifiées, et interdits au profit de molécules coûteuses toxiques et elles aussi… bref, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ! Les « 2 minutes de la haine » d’Orwell dans 1984 clairement encouragées, une réalité qui dépasse les romans les plus cauchemardesques.

    Source:
    https://www.reuters.com/world/europe/exclusive-facebook-instagram-temporarily-allow-calls-violence-against-russians-2022-03-10/

  2. Effectivement
    Je me suis demandé si je pourrait toujours accéder à mon adresse
    mail chez Yandex (basée à Saint-Petersbourg)
    Pour l’instant elle fonctionne encore…

    1. Le protocole DNS a une durée de vie de 24 à 48H. C’est à dire que ce qui fonctionne aujourd’hui pourrait ne plus fonctionner dimanche.
      Tout cela dépend si la coupure est d’origine DNS, ou si la coupure est à la source d’une route réseau.
      Les jours qui viennent nous dirons si la coupure a été souhaitée brutale via des moyens matériels, ou si celle-ci sera progressive via des moyens logiciels.
      En tout cas, pour l’heure, le serveur en Russie d’un célèbre service VPN n’est plus accessible.

    2. En tout cas, mon fournisseur VPN me déclare toute la liste des serveurs russes « en maintenance ». Ça va être chaud pour obtenir une information différente de celle autorisée chez nous! Je dis « différente » et pas nécessairement objective. On sait ce que vaut l’objectivité en temps de guerre. Ce qui est tout de même impressionnant, c’est la partialité de l’information par des États qui ne sont pas officiellement parties au conflit.

  3. Bonjour,

    l’incarcération généralisée liée au covid a augmenté notre dépendance professionnelle vis à vis du net or, la volonté quasi sabataïque de l’avènement la 4eme révolution technologique en sabordant l’économie classique pourrait passer par la séquestration du réseau.

    Comme je le vois, nous assistons actuellement au désarrimage de l’Est du bloc occidental sur plusieurs fronts: diplomatiques, ressources, industrie, informationnel mais surtout monétaire. Une volonté de préservation dans un contexte où la combustion de la monnaie (hyperinflation+taux négatifs) risque d’entraîner une partie du monde dans un marasme sans précédent. Le privilège exorbitant du dollars s’achève de bien triste façon, les livres d’histoire mettront sûrement ça sur le dos des Russes. Les véritables coupables seront les maîtres de la néo-féodalité que nous voyons émerger en occident.

    Prenez soin de vous

    1. Merci de votre commentaire.

      Il est un peu tôt pour se prononcer sur ce que diront les livres d’histoire. Cela dit, nos dirigeants sont assez pitoyables dans leur manière d’être et de faire. Cela dit, les premières victimes du désarrimage dont vous parlez seront les habitants d’Europe occidentale et ceux qui ont cru se libérer en montant dans le radeau de la méduse qu’est l’OTAN. Nous ne sommes plus qu’un continent à la dérive. Dieu nous vienne en aide.
      JF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.