MACRON PRIVÉ DE NOUVEAU MANDAT?

MACRON PRIVÉ DE NOUVEAU MANDAT?

La semaine dernière, Alain Minc a fait savoir qu’il soutiendrait Valérie Pécresse à la prochaine élection présidentielle.

Comme son collègue influenceur, lui aussi très mondialiste, Jacques Attali, ces gens-là aiment à prophétiser. En réalité ils ne prophétisent rien du tout! Simplement, ils utilisent leur pouvoir de manipulation pour faire de ce qu’ils ont annoncé à l’avance une réalité. Or, si l’on se souvient que Jacques Attali avait dit que le Président élu en 2022 serait une Présidente et que si, parallèlement, Minc, fidèle soutien de Macron fait défaut, il y a tout lieu de penser que l’Élysée pourrait être investi par une locataire. Ajoutons que Macron lui-même a laissé entendre qu’il pourrait peut-être ne pas se représenter, convenez avec moi que cela fait un petit faisceau d’indices.

Rappelons qu’à l’heure où nous écrivons, Emmanuel Macron n’est toujours pas candidat. Les relations entre le “château” et bon nombre de hauts-fonctionnaires de l’appareil d’État sont compliqués. Macron serait-il usé? Le quinquennat voulu par Jacques Chirac aurait-il pour effet d’essouffler plus vite un Président?

Qu’on se rassure. Si Pécresse est mise en place, ce sera pour faire rigoureusement la même politique. Il faut que tout change pour que surtout rien ne change. Il est loin le temps où c’étaient les Français qui choisissaient leur Président.

Reconnaissons à Marine Le Pen la juste formule de l’UMPS. En son temps, Jean-Marie Le Pen ne parlait-il pas déjà de “la bande des quatre”? Une oligarchie composée de cadres du Parti Socialiste, du parti macroniste et du groupe de Pécresse qui s’entendent comme des voyous qu’ils sont pour faire le mal.

Macron, quant à lui, se consolera avec un parachute en or massif sous la forme d’une place dans une institution prestigieuse ou d’un pantouflage dans une entité privée quelconque. Peu-être pleurera-t-il un jour ou deux dans sa salle de bain, mais Jean-Michel saura le consoler.

Jacques Frantz

1 commentaire

  1. Il y a tout lieu de penser qu’il ne pleurera pas même un millième de seconde, dans la mesure où s’il ne se présente pas, c’est qu’il aura négocié son départ à prix d’or !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.