LE 28 NOVEMBRE, LA SUISSE VOTE SUR LA LOI COVID

LE 28 NOVEMBRE, LA SUISSE VOTE SUR LA LOI COVID

Comme vous le savez, le pouvoir chez nous déteste les contre-pouvoirs. Il n’en est pas de même en Suisse, du moins en apparence. En effet, la Suisse est en train de basculer dans la dictature sanitaire.

La Suisse, qui jusque-là servait d’exemple en matière d’exercice du pouvoir, la Suisse qui savait mettre au pas ses exécutifs chaque fois que le bon sens l’exigeait, la Suisse, disais-je, voit, elle aussi s’abattre une chape de plomb aussi lourde qu’en Macronie ou en Merkelie. Pensez, tous les journaux tant de gauche que de “droite courbe” se gargarisent des sondages qu’ils ont eux-mêmes commandés. La propagande est tout simplement massive. Si vous tapez “Votations du 28 novembre” dans votre moteur de recherche préféré que je ne nommerai pas, la première occurrence d’un site en faveur du nom à la loi COVID se trouve en troisième page. Et dire qu’on a osé accuser Donald Trump en sont temps de s’attaquer à la neutralité du net et à la pluralité de l’information!
Il ne fait donc aucun doute que le “oui” des barbouzes l’emportera le 28 novembre. La propagande massive, les faux sondages enfoncés dans les têtes à coups de marteau-piqueurs et ce qu’il faut de fraude électorale, et le tour sera joué.

Dans le matériel de vote reçu ce jour par les électeurs, le bulletin de vote ne mentionne même pas le pass sanitaire. En revanche, la mafia qui tient le Conseil Fédéral en fait des tonnes sur les aides promises en cas de “oui” à la loi. C’est donc bien du chantage qui est fait aux citoyens. Si vous votez “non”, on vous coupera les vivres.

Alors bien entendu le pire n’est jamais sûr. Cependant je crains que le résultat ne fasse que peu de doutes.

Sur l’échiquier politique, un seul parti (l’UDC) appelle à voter “non”. Cependant, il faut toujours être méfiant avec l’UDC car une fois aux affaires, ils basculent très vite, tant la gamelle est bonne. Ainsi, Guy Parmelin, l’un des deux conseillers fédéraux UDC dont on a déjà parlé dans ces pages, est un partisan acharné des mesures les plus honteuses.

Toutefois, la base de l’UDC qui est le plus grand parti de Suisse, appelle à voter non.
https://www.udc.ch/campagnes/apercu/non-a-la-loi-covid–19-le–28-novembre–2021/

Comme il est de coutume de dire, affaire à suivre.

Jacques Frantz

1 commentaire

  1. La corruption n’a pas de limites, et surtout pas en Suisse. Si la population était moins lâche, elle reprendrait ses droits, unie face à une dictature dont on peut décerner les contours. Et quoiqu’il en soit, étant donné que le conseil fédéral n’en est pas à ses débuts, les fraudes électorales feront certainement que le « oui » l’emportera, je ne me fais pas trop d’illusions même si j’ai encore un espoir au fond du coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.