LA BARBARIE D’ÉTAT CONTRE VINCENT LAMBERT

LA BARBARIE D’ÉTAT CONTRE VINCENT LAMBERT

Je crains hélas de devoir revenir encore sur l’un des sujets qui a le plus occupé ces pages. Tout a été dit ou presque. Par conséquent je serai bref.

Le rouleau compresseur macronien est passé sur Vincent Lambert. Tellement fragile cet homme face à cette dictature qui se croit à juste titre au sommet de sa puissance. Aujourd’hui, l’état peut tout. Il contrôle l’information, il se goinfre dans les palais nationaux, il réprime violemment toute opposition, il relaxe les escrocs, il commande à la justice. Je précise que je ne parle pas de la Russie.

Avant d’ajouter toute réflexion ma foi bien dérisoire, je souhaiterais prendre une part si infime soit-elle, à la peine de Pierre et Viviane Lambert et de leur famille qui se sont si admirablement battus contre ce monstre qu’est devenu cet État hors de tout contrôle populaire.

La mise à mort de Vincent intervient à un moment où la justice administrative ordonne l’indemnisation de Salah Abdeslam dont les conditions de détention sont plus enviables que certains logements de smicards. Puisque rappelons-le, ce criminel présumé innocent dispose d’une infrastructure aux normes internationales que la dictature est plus attachée à respecter que dans le cas de Vincent où l’ONU avait demandé un sursis. Le Pouvoir est passé en force car il y avait urgence à mettre à mort Vincent. En effet, s’il avait été placé dans une structure où son état s’était amélioré, c’est tout l’édifice de la culture de mort qui s’effondrait. Il ne falait lui laisser aucune chance, c’est ce qui a été fait.

On se rappellera aussi que cette mise à mort intervient au moment où le Pouvoir négocie contre espèces tonnantes et trébuchantes la restitution de onze islamistes condamnés à mort en Iraq.

De là à conclure qu’il vaut mieux être criminel, de préférence musulman, qu’handicapé, il n’y a qu’un pas que je me refuse à franchir.

Cette tendance à l’inversion du bien et du mal devrait vous alerter.

Jacques Frantz

2 réflexions au sujet de “LA BARBARIE D’ÉTAT CONTRE VINCENT LAMBERT”

  1. Aux dernières nouvelles de source sûre puisque les avocats savent quels risques ils prendraient s’ils s’avisaient de raconter n’importe quoi, ils se savent tellement protégés par l’État qu’ils n’ont même pas pris la peine d’assurer la continuité de la sédation, ce dont la loi avec tous les effets pervers qu’on lui connaît, leur fait pourtant une obligation. voir ici à cet effet:

    http://www.lagrif.fr/index.php?option=com_k2&view=item&id=158:vincent-est-mort-tue-par-raison-d-etat&Itemid=385

    Cette inversion du sens des valeurs ne nous promet pas de beaux jours, et c’est bien peu de le dire… mais paradoxalement, pour qui a des oreilles et veut bien s’en servir pour entendre, elle a de quoi nous remplir d’espérance. Il arrivera bien un moment où la race humaine ne pourra pas tomber plus bas et où Matthieu 24:37 rejoindra Genèse 6:5. À bon entendeur…

    J'aime

    1. Merci Isabelle pour tes paroles d’espérance qui sont un véritable encouragement.

      Merci de puiser dans la parole de Dieu l’énergie qui nous est nécessaire autant que l’eau que nous buvons et qu’on a refusé à Vincent pour le faire mourir. Honte!

      Jacques Frantz

      Envoyé de mon iPhone

      >

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.