TREBES CE N’EST QU’UN DÉBUT

…# TREBES CE N’EST QU’UN DÉBUT

Surtout n’oubliez pas! Pas d’amalgames.

J’ai entendu un sociologue de ceux qui ne seront jamais capable de vivre d’un vrai travail et que le contribuable est sommé de nourrir, dire qu’il ne fallait pas parler d’Islam radical mais exclusivement de salafisme. En effet, prononcer le mot d’Islam pourrait stigmatiser les Musulmans.

Le cas du colonel Arnaud Beltram, qui a mis sa vie en bouclier pour sauver ces concitoyens, suscitera autant d’émotion que les 130 morts du Bataclan. Malheureusement, l’émotion est souvent l’ennemi de la réflexion. Car si l’émotion devait susciter un début de prise de conscience chez mes compatriotes, il y a belle lurette qu’il n’y aurait plus un attentat dans notre pays. En d’autres termes, si les attentats devaient constituer un risque politique en France, je suis certain qu’il n’y en aurait plus.

Au lieu de cela, non seulement tout est fait pour que le terrorisme prospère chez nous, mais encore, tout est fait pour annihiler les défenses immunitaires du citoyen. En clair, il vaut mieux que le citoyen soit en danger de mort plut)ôt qu’en danger d’être raciste. Comme je l’ai déjà dit dans ces pages, le racisme a remplacé le blasphème profane. Les laïcs à tablier en peau de cochon ont dû, la nature ayant horreur du vide, créer de toute pièce un domaine sacralisé. Et gare à ceux qui y touchent. Gare à ceux qui s’aventurent à s’écarter de la théorie officielle du “vivre ensemble”. Et peu importe que le sang coule dans notre pays, pourvu que Monsieur Glandu se tienne à carreau et baisse respectueusement les yeux devant les barbus ou les voilés.

Messieurs les Français, vous êtes sommé chez vous de trouver le voile élégant et de bouffer de la barbaque provenant d’animaux égorgés avec la même sauvagerie qui a fait couler le sang au Bataclan ou à Carcassonne. De surcroît, vous n’avez même plus le droit d’identifier le danger. Contrairement aux animaux qui ont le droit de fuir leurs prédateurs, il vous est défendu de porter le regard sur le danger potentiel. Or le danger quel est-il? Le danger porte barbe et djellaba, il refuse de manger comme nous, est bourré de principes et de vertus, sauf quand il faut s’adonner à de la petite délinquance pour la bonne cause, et surtout il déteste tout ce qui n’est pas lui, ou tout ce qui est nous.

Or pendant ce temps, nous sommes pieds et poings liés et surtout bouche fermée par une dictature eurocrate qui n’hésitera pas à faire couler le sang pour parvenir à ses fins. Nicolas Sarkozy nous l’a dit, personne “je dis bien personne” ne s’opposera au plan mondialiste.

Autant vous prévenir tout de suite, ce n’est que le début des douleurs. Parce que dans la masse des nouveaux migrants qui arrivent sur notre sol et à qui vous êtes sommés de faire une place, si possible la meilleure, combien sont prêts à passer à l’acte? Combien de faux mineurs dont on est expressément sommés d’avoir compassion sont-ils prêts à égorger les blancs comme des moutons? Elle est belle la cause du “vivre ensemble”…
Malheureusement même Versailles a voté comme les banlieues au second tour des élections présidentielles. Pourquoi? Par peur pour son épargne. J’espère me tromper, mais quand il en est là, un pays n’a plus aucune chance.

Jacques Frantz

Post Sriptum, MOn ordinateur ne parvient pas à trouver l’orthographe exacte du mot salafisme. La seule correction qu’il me propose est satanisme. Si vous y voyez un lien de cause à effet dites-le-moi merci!

Une réflexion sur “TREBES CE N’EST QU’UN DÉBUT”

  1. Peu de choses à ajouter, si ce n’est que pour évoquer le commencement des douleurs, j’invite les « ignobles associateurs » que nous sommes à relire d’urgence Matthieu 24.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s