L’ANTIFASCISME TOUJOURS DANS LA FINESSE ET LA NON-VIOLENCE

L’ANTIFASCISME TOUJOURS DANS LA FINESSE ET LA NON-VIOLENCE

Voici qu’on apprend hier soir l’agression de Ludovic Pajot, député FN du pas-de-Calais.

Imaginez si un membre insignifiant avait égratigné un obscur député de la République en marche. Tout le monde aurait vu les signes avant-coureurs de l’expression fasciste dans ce qu’elle a de plus immonde et de plus bruttal. Tout le monde aurait craint avec raison le retour de la bête et des heures les plus sombres… et patin couffin.

La réalité c’est que la violence, (comme la mort évoquée dans un précédent article), est de gauche. Et qu’on ne vienne pas me parler d’un phénomène marginal d’extrême gauche. Non! les extrémistes de gauche sont très souvent le bras armé de la gauche institutionnelle dont ils assurent toutes les barbouzeries dans la plus pure illégalité et sous l’oeil bienveillant des autorités. Et après on me dira qu’on n’est pas en dictature?

Jacques Frantz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.