ALLIANCE HISTORIQUE

ALLIANCE HISTORIQUE

L’alliance qu’a conclu le FN avec Nicolas Dupont-Aignan, candidat de “Debout la France” est historique.

Alors que les journalistes prenaient un malin plaisir à dire que le FN n’était prêt à aucune ouverture, voilà qu’est scellée une alliance de second tour entre Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan pour faire gagner qui? La France. Les médias de propagande sont pris à leur propre piège. Durant des années, ils ont dit que le FN (est c’est vrai) ne pouvait pas y arriver seul, et que tant que le FN n’accepterait pas l’ouverture, jamais il ne lui serait possible de gouverner. Cette manipulation consiste à inverser la charge de culpabilité. Comme si le FN était coupable du cordon sanitaire infamant qui lui est imposé.

Lecteur, tu ferais bien de faire plus souvent appel à ta mémoire. Ainsi tu te souviendrais que dès 1986, Jean-Marie Le Pen appelait à voter pour les candidats du RPR et de l’UDF les mieux placés pour faire barrage à la gauche, et ce malgré l’ostracisme dont le Front national était déjà victime. Car le piège de François Mitterrand a formidablement fonctionné et fonctionne encore, tant les chiens de garde de la période Mitterrand sont encore nombreux et malfaisants. Je dirais même que les choses se sont aggravées. La propagande médiatique s’est durcie, et l’épuration de tout ce qui pouvait faire penser de près ou de loin à une certaine forme, même timide, de pluralisme, a pratiquement disparu. Aujourd’hui, par exemple, il ne serait plus envisageable de voir des émissions de télévision où se côtoient des journalistes de minute et de Charlie Hebdo. Aujourd’hui, le contribuable de droite qui pourtant paie la même redevance que les autres, n’a guère que Zemmour à se mettre sous la dent. Et encore, Zemmour est à peine toléré. Tout cela pour dire que le FN de papa ou de fifille n’a rien à se reprocher relativement à l’impossibilité de conclure des alliances. Pourtant, cela fait plus de trente ans que le pays demande à être gouverné à droite. Si la droite, décidément très courbe, avait accepté cette alliance, la gauche serait aujourd’hui réduite à une opposition de poubelle.

Donc ce qui s’est passé entre Marine Le Pen et Dupont-Aignan est historique car cela constitue une première fissure dans ce que Robert Ménard appelle le “mur de Berlin” qui constitue une cloison étanche entre la droite et ce qu’on appelle abusivement l’extrême droite. Pensez donc! Sitôt battu, François Fillon appelait déjà à voter pour ceux qu’il accusait encore la veille de le persécuter. On marche sur la tête. Cela dit il ne faut pas se faire d’illusions. Je doute, même si certains en auraient bien envie, que d’autres membres de la droite rejoignent l’alliance. Même les représentants de “Sens commun”, proche de nos idées au moins sur le plan sociétal, refusent d’appeler clairement à faire battre le candidat des banques, de la GPA, de la PMA. Ils refusent d’appeler clairement à faire battre le compagnon de route du pédophile Cohn-Bendit ou du Khmer Rose Pierre Bergé. C’est dire que la pression doit être forte. Le pis est que cette couardise ne sera même pas récompensée.

Par conséquent je pense que cette alliance est très timide. Néanmoins, elle est le début de quelque chose. Je pense également que cette affaire est préparée de longue date. voilà pourquoi M. Dupont-Aignan était très discret ces derniers temps quant à ses intentions. Pas assez discret toutefois pour résister à la tentation d’avouer à demi-mots à la presse que des tractations, ou tout au moins des contacts avaient cours entre son mouvement et Marine Le Pen.

Alors bien sûr, les journalistes qui ne décolèrent pas ont vu là une tentative de Dupont-Aignan de se renflouer financièrement. Franchement je ne crois pas que le FN ait les reins assez solides pour ça.

Malgré tout, même si cela constitue une menace pour le système, je crains que cela soit bien insuffisant pour gagner le 7 mai prochain. Mais comme le pire n’est jamais sûr, il faut garder espoir. Pour ma part, j’ai obtenu le ralliement de trois personnes pour le vote du deuxième tour. C’est dérisoire, mais si tous ceux qui ont voté comme moi dimanche dernier obtiennent la même chose, la victoire est assurée. Qu’on se le dise!

Jacques Frantz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s