IL ARRIVE QU’HILLARY jaune

IL ARRIVE QU’HILLARY JAUNE!

UNE FOIS DE PLUS, LES SONDAGES ONT VU JUSTE!

Même sur TV libertés on nous l’avait dit! “les jeux sont faits” À les entendre, il fallait un miracle et un exceptionnel concours de circonstances pour que Donald Trump l’emporte.

Les plus grands savants des instituts d’opinion nous l’avaient pourtant expliqué, trump ne pouvait pas gagner. Pour que Trump gagne, nous disaient-ils, il faudrait que Neptune soit en conjonction avec Saturne au-dessus d’un État clef normalement remporté par les démocrates depuis que le monde est monde… Bref, "ne vous faites pas de soucis braves gens, rien ne peut arriver à Hillary Clinton, sinon que de devenir le prochain Président des États-unis. C’est à se demander pourquoi on organise des élections. Ben oui quoi, puisqu’on sait déjà que Clinton sera élue aux États-unis et Juppé en France, puisque le résultat est connu d’avance, je ne vois franchement pas l’intérêt à ce qu’on fasse déplacer des dizaines de millions de gens. C’est vrai quoi, il suffirait de prendre un échantillon représentatif de 1000 personnes et de leur demander qui s’est le mieux comporté à la dernière émission de Pujadas, et on nommerait le vainqueur Président de la République. Je rappelle soit dit en passant qu’en 2012, le vainqueur de la primaire socialiste Dominique Strauss-Khan, devait tout naturellement devenir Président.

Mais là on était absolument certains que Clinton gagnerait. Tout le disait. Les astres bien sûr, mais aussi le sens de l’histoire. Après un noir, la démocratie cocacola devait pulvériser le dernier tabou, élire une femme. C’était l’ordre des choses, c’était, on vous l’a dit et répété, le sens de l’histoire. Sauf qu’il arrive que ces salauds d’électeurs à qui il ne faudrait jamais demander l’avis font du rétro-pédalage historique et vlan! tout le bel édifice idéologique de la gauche se casse la figure dans un vacarme retentissant. Parce qu’en plus ces abrutis ne peuvent rien faire sans bruit! Alors que tous devraient faire silence, tous devraient se recroqueviller de honte, tous les journalistes de France Info, BFM et RMC devraient donner leur démission pour manquement grave à la déontologie, non, on les entend vociférer et insulter les électeurs. Car au lieu de tirer les leçons de ce qui n’a pas marché, ils préfèrent l’insulte. Ainsi on apprend que l’électeur de Trump est un salaud de blanc, vivant à la campagne et à moitié analphabète. J’ai envie de leur dire que si moi je suis analphabète, eux ils sont analphacons! Toute la nuit on a entendu que dans tel État Trump était en tête, mais que les zones urbaines n’avaient pas encore été dépouillées et que traditionnellement les villes, plus éclairées et mieux informées votaient correctement. Ce que leurs fantasmes leur avaient empêché de voir, c’est que l’électeur de Trump pouvait être une électrice et que catastrophe, cette électrice pouvait au surplus être noire et savoir lier et écrire. Pourtant là aussi, on en était sûr, Clinton n’aurait aucun mal à recueillir le vote des femmes et des noirs. Caramba! encore raté! Vraiment dommage! Surtout quand on voit que Trump gagne en Louisiane qui est l’un des États qui compte le plus grand nombre de noirs aux États-unis.

Maintenant qu’on ne se méprenne pas. Il est hors de question de faire un chèque en blanc à Donald Trump. Certes on ne peut qu’admirer la manière avec laquelle cet homme a renversé les tables du système. Il a d’abord éliminé la famille Bush, et ensuite il a pulvérisé la famille Clinton. En à peine 15 mois, il a anéanti deux oligarchies quasi monarchiques. Moi je dis bravo! Cependant le plus dur reste à faire. Trump n’a pas autant de pouvoirs que ça, il devra composer avec le congrès, qui, quoique républicain et quoiqu’en disent les journalistes qui savent tout, lui sera hostile. Parce que le parti républicain a fait tout ce qu’il a pu pour empêcher Trump de conquérir le grâle. On aura tout le loisir d’examiner ici toutes les désillusions. En attendant il faut se réjouir de la défaite de Clinton. C’est toujours un bonheur de voir la gauche mondialiste se vautrer après avoir fait une campagne haineuse et en tous points ridicule. Je ne boude pas mon plaisir à entendre les triomphants d’hier se perdre en explications piteuses. Donc pour aujourd’hui, savourons au moins cette victoire sur la gauche mondialiste.

Pour ce qui est des sondages, bien sûr je vais devoir me répéter. Il existe aujourd’hui des moyens fiables de photographier l’opinion. Comme je l’ai déjà dit, les sondeurs professionnels connaissaient le résultat. Sauf qu’ils ont communiqué autre chose pour changer la donne. En termes clairs, cela s’appelle de la fraude. Non seulement c’est moralement discutable, mais encore ça ne marche plus. Un petit énarque était une fois venu ici commenter un de mes articles en faisant reposer toute son argumentation sur des sondages. J’avais sorti mon plus beau mouchoir pour moucher ses petits naseaux de petit technocrate hors sol. Bizarrement il n’est jamais revenu. Je comprends qu’il ait mieux à faire, mais qu’il sache que l’épisode historique que nous venons de vivre me donne s’il était besoin, davantage de munitions. Je pense pour ma part que les études d’opinion devraient être interdites six mois au moins avant l’élection. Je suis certain que si aucun sondage n’avait été réalisé, Trump aurait écrasé l’élection. Pourquoi? Parce que le discours de l’oligarchie mondialiste est vomi par le peuple. Cette oligarchie qui promet bonheur et prospérité pour demain est honnie par le peuple qu’elle méprise. Sauf que ce qu’elle s’obstine à ne pas voir, c’est que la majorité réduite au silence va finir par en avoir marre de se taire et de payer. Hier c’était les manifestations monstres contre le mariage entre personnes de même sexe, aujourd’hui c’est une majorité nette qui se dégage pour Donald Trump. Et demain? Beaucoup se demandent si ce qui s’est passé aux États-unis pourrait se passer en Europe. On regardera déjà attentivement les élections présidentielles en Autriche. Pour ce qui est de la France, je ne crois pas que Marine Le Pen puisse profiter de l’effet Trump. À dire le vrai, Je ne suis pas certain que Marine incarne suffisamment la rupture. À force de jouer la carte de la dédiabolisation, on finit par perdre toute crédibilité. Ensuite toutes les élections en France sont des élections à deux tours. Or le deuxième tour permet de verrouiller le système. Il faudrait pour cela qu’une partie de la droite délaisse l’oligarchie et fasse alliance avec le FN. On peut rêver!

Jacques Frantz

2 réflexions au sujet de « IL ARRIVE QU’HILLARY jaune »

  1. Si toute cette classe politico-médiatique n’était pas lamentablement triste, le spectacle de leur déconfiture serait.. hilarant ! Tout jeu de mot avec le nom d’un personnage existant étant à mettre à l’index pour outrage, voire crime de lèse-majesté déchue bien entendu.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s