La CGT préfère les supporters aux travailleurs

La CGT préfère les supporters aux travailleurs
Alors qu’elle tenait les forces vives de la France en otage pendant des semaines, la CGT, par le truchement de son Secrétaire général Philippe Martinez, s’est soudain souciée de sa propre image.

Que ce soit dans les gares ou les ports, devant les pompes à essence ou ailleurs, la CGT et ses supplétifs recourent, comme à leur habitude, à la prise en otage de la majorité par une minorité pour parvenir à ses fins qui sont, pour faire court, la défense d’intérêts catégoriels et de statuts spéciaux d’un autre âge, conquis après 1945 par un Parti communiste omniprésent. Mon propos n’est pas ici de décortiquer les revendications, ni même ce que le Gouvernement tente de sauver de sa réforme, d’autres le faisant beaucoup mieux que moi.
Toujours est-il qu’hier, le Secrétaire général de ce syndicat si peu représentatif des salariés, mais au pouvoir de nuisance inégalé, a déclaré qu’empêcher les supporters de foot de se rendre au stade de France ne serait pas bon pour l’image de la CGT. Certes, on peut voir dans cette déclaration une façon déguisée d’admettre sans perdre la face que le mouvement de grève tend à s’essouffler et qu’il est temps d’en sortir. Pour ma part, je me dis qu’il est assez caucasse et révélateur de notre époque de voir chacun rentrer les couteaux pour faire place au jeu et à ses stars surpayées alors que les blocages ont coûté des millions et des millions à l’économie et infligé des désagréments sans nom aux petites entreprises et aux salariés qui arrivent tout juste à joindre les deux bouts. Tout cela ne semble pas émouvoir grand monde, et pour un peu on remercierait presque la CGT d’avoir daigné faire rouler quelques RER supplémentaires au lieu de continuer à bloquer le réseau.
Décidément, nous vivons une époque aux contradictions insondables!
A.D.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.