L’homocratie, ou l’ère post républicaine!

Je me souviens du temps où il fallait, pour ne pas risquer un ostracisme proche de la mort sociale prouver qu’on n’était pas raciste. Le concept a si bien fonctionné, qu’il s’est étendu à l’antisémitisme, qui est du racisme aggravé, et puis à l’homophobie qui avant d’être un délit n’existait même pas dans le dictionnaire.

Alors comme je me fais traiter d’homophobe sur mon compte twitter et que j’ai nullement l’intention de m’en défendre, je profite de ces lignes pour faire une ou deux mises au point.

D’abord, me faire traiter d’homophobe est un honneur. Surtout lorsque je vois de qui ça vient. La dernière fois que je me suis fait traiter d’homophobe c’est lorsque je défendais la vie de Vincent Lambert sur twitter. Oui, c’est une de mes façons de militer. Il est vrai que je m’étonnais d’une corrélation entre homolâtrie et euthanasie. Je suis désolé de dire que je ne fais que constater des faits. La plupart, je le déplore, des membres du lobby homosexuel (je me refuse de parler de communauté) est en faveur de l’IVG, du droit à l’enfant qui inclut la GPA et la PMA, et de l’euthanasie pour les infirmes, les malades et les vieillards.

Alors pour qu’on me comprenne bien. Je considère l’homosexualité non comme un délit mais, pour qui croit (c’est mon cas) en Dieu, comme un péché. Cependant, considérant que Dieu nous a voulus, conçus, et aimés libres, chacun, dans la sphère privée, est absolument libre de vivre comme il l’entend. J’avoue, au risque de paraître “vieux jeu” que je n’ai pas l’habitude de m’informer des pratiques sexuelles de ceux qui m’entourent. Pardonnez cette désuète pudibonderie, mais je me fiche du tiers comme du quart de la vie intime de ceux qui m’entourent. Si certains pratiquent l’homosexualité et qu’ils s’en trouvent bien, je ne vois aucune raison de les en dissuader, sauf dans le cas d’un dialogue spirituel et doctrinal, mais c’est un autre débat. J’irai même plus loin, au risque de me répéter, mais je ne vois pas l’utilité d’en être informé. Ce que je peux tout au plus dire, c’est que personnellement, je n’ai aucun goût pour ces pratiques et que, dès lors que je suis intimement concerné, j’aime mieux me consacrer à des pratiques bien trop “conventionnelles” au goût de certains. En d’autres termes, je n’ai pas spécialement vocation, même pour essayer, à me blottir dans d’autres bras que ceux d’une femme, à commencer (au risque de passer à nouveau pour “vieux jeu”) par la mienne.

En revanche, je commence à m’insurger dès lors que je constate qu’on veut nous faire vivre en “homocratie”. L’homocratie c’est une ère post démocratique. L’homocratie consiste à gouverner en favorisant de manière de plus en plus outrancière les intérêts d’une infime minorité qui souhaite se définir prioritairement selon ses pratiques sexuelles. Il est du reste extrêmement curieux que quelqu’un veuille se définir publiquement en fonction de ce qu’il a de plus intime. Tout cela m’apparaît comme dangereux. Malheureusement, le tour de vis homocratique qui a été donné en 2012 et 2013 n’est pas pour me rassurer.

Ainsi, on a imposé le mariage entre personnes de même sexe par la force et par la violence. Le gouvernement homocrate s’est non seulement assis sur près de 700000 signature et a réprimé avec une grande violence les manifestations monstres, mais encore sévit sans faiblesse contre toute manifestation publique exprimant une protestation contre la loi susmentionnée. Essayez pour voir de vous balader en petits groupes au jardin du Luxembourg avec des insignes de la manif pour tous.

L’homocratie c’est aussi imposer dans la presse l’homosexualité comme la norme égale voire supérieure à l’hétérosexualité.

L’homocratie c’est priver les enfants dès le plus jeune âge de toute identité sexuelle. De l’éducation sexuelle extrêmement précoce à la théorie du genre, tout est et sera fait pour fabriquer des homo ou bi-sexuels pour que l’hétérosexualité cesse d’être considérée comme une norme.

L’homocratie c’est aussi le règne de l’argent roi. Les homosexuels se définissant de façon communautaire ont souvent un pouvoir d’achat important. Jusqu’ici dans la plupart des cas sans famille à charge, ils sont libres de consommer pour eux-mêmes et constituent à ce titre une niche économique.

L’homocratie c’est aussi le principe de cooptation. L’achat de certains biens immobiliers dans certains quartiers est (même si on ne le dit pas) réservé. Si vous n’apportez pas suffisamment de preuves communautaires, un plafond de verre vous interdira l’accès. Même chose pour l’accès à certains postes et certaines fonctions. Gare à vous si vous ne considérez pas la pratique homosexuelle comme supérieure à la pratique hétérosexuelle.

L’homocratie c’est à court terme la traite des êtres humains. La procréation médicalement assistée et les mères porteuses c’est la réduction de l’enfant à l’état d’objet de transaction. L’enfant s’achète et se vend comme une marchandise. À cet égard, il devra répondre à des critères à la hauteur de ce qu’il a coûté. Comme une marchandise, il devra correspondre à un descriptif en adéquation avec ce l’argent investi pour son acquisition. Belle perspective pour réussir dans la vie.

L’homocratie c’est enfin la culture de mort dans ce qu’elle a de plus abjecte. Comme je l’ai dit plus haut, nombreux sont les homosexuels notoires en faveur de l’IVG et de l’euthanasie. Infirmes et vieillards hors d’état de consommer, enfants non conformes, ou tout simplement hommes et femmes refusant de vivre en esclaves, les temps qui s’annoncent sont très sombres si votre réaction n’est pas à la hauteur. Lire ce blog et d’autres publications, c’est déjà réagir.

Jacques Frantz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s