NOTRE-DAME, ON ALLAIT OBLIER LES PAUVRES

INCENDIE #NOTRE-DAME, ON ALLAIT OBLIER LES PAUVRES
Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce qui s’est passé à Paris, ce 15 avril un peu avant 19 heures n’a laissé personne indifférent. Pensez, même Mélenchon était ému. Pourtant il est important de se demander quelles questions nous sont posées avec cet événement. De même, que se passe-t-il dans cette classe politique d’habitude totalement indifférente aux malheurs de l’Église, qui verse des larmes de crocodile et qui s’inquiète de la tunique de Saint-Louis et de la Couronne d’Épines du Christ? Voilà que tout d’un coup, après avoir laissé profaner cette même église par les femens, on pleure, on s’alarme, on s’indigne sans se préoccuper du fait que depuis le début de l’année 2019, ce sont plus de 60 lieux de culte catholiques qui sont profanés.
Continuer la lecture de NOTRE-DAME, ON ALLAIT OBLIER LES PAUVRES

TREBES CE N’EST QU’UN DÉBUT

…# TREBES CE N’EST QU’UN DÉBUT

Surtout n’oubliez pas! Pas d’amalgames.

J’ai entendu un sociologue de ceux qui ne seront jamais capable de vivre d’un vrai travail et que le contribuable est sommé de nourrir, dire qu’il ne fallait pas parler d’Islam radical mais exclusivement de salafisme. En effet, prononcer le mot d’Islam pourrait stigmatiser les Musulmans. Continuer la lecture de TREBES CE N’EST QU’UN DÉBUT

Une mairesse socialiste de la province de Madrid démantèle un chemin de croix pour ne pas offenser les musulmans

La mairesse PSOE d’une ville de la province de Madrid a pris l’initiative, lundi, de faire démanteler un chemin de croix des plus discrets érigé dans les rues de Cenicientos. Natalia Nuñez, contactée par plusieurs médias catholiques, n’a pas voulu leur répondre. Elle s’était contentée, lundi, d’expliquer que sa décision avait été dictée par plusieurs motifs, parmi lesquels le « manque de respect » que représenterait la présence du chemin de croix à l’égard de certains concitoyens : les non-croyants ou ceux qui professent « la religion et la culture musulmanes ».
Lire la suite sur Le blog de Jeanne Smits

Mon commentaire? Quand la mairesse en question sera obligée de se voiler…

Jacques Frantz