Une mairesse socialiste de la province de Madrid démantèle un chemin de croix pour ne pas offenser les musulmans

La mairesse PSOE d’une ville de la province de Madrid a pris l’initiative, lundi, de faire démanteler un chemin de croix des plus discrets érigé dans les rues de Cenicientos. Natalia Nuñez, contactée par plusieurs médias catholiques, n’a pas voulu leur répondre. Elle s’était contentée, lundi, d’expliquer que sa décision avait été dictée par plusieurs motifs, parmi lesquels le « manque de respect » que représenterait la présence du chemin de croix à l’égard de certains concitoyens : les non-croyants ou ceux qui professent « la religion et la culture musulmanes ».
Lire la suite sur Le blog de Jeanne Smits

Mon commentaire? Quand la mairesse en question sera obligée de se voiler…

Jacques Frantz

2 commentaires

  1. Quelle tristesse que cette Espagne, entrée dans la culture de mort un peu plus tare que le reste de l’Europe, y ait fait en peu de temps plus de chemin que les autres ! Certaines traditions sont certes discutables comme les excès de certaines cérémonies du Vendredi Saint à Séville, mais quand on voit ce qui les remplace…

    1. Une chose me frappe, c’est que la culture de mort va plus rapidement dans les monarchies.

      Jan-Carlos de Bourbon a imposé un certain rythme dès son arrivée.

      Tous les royalistes de notre famille de pensée devrait méditer tout cela.

      J.F. >

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.