CES PRÉSIDENTS QUI ONT DES CHOSES À CACHER

CES PRÉSIDENTS QUI ONT DES CHOSES À CACHER

Vous m’avez entendu gloser sur Freluquet en le faisant le mari de Jean-Michel Trogneux. Dans les numéros 497 à 501 de Faits et documents l’excellente et très rigoureuse publication fondée par Emmanuel Ratier, on apprend qu’il existe un faisceau de présomptions selon lequel Brigitte Macron aurait été, dans une vie antérieure, Jean-Michel trogneux. Plus généralement, cette série de numéros démonte avec beaucoup de rigueur l’ensemble des stratagèmes fomentés par les communicants pour cacher un certain nombre d’événements relatifs à la vie privée du Président.

Si la véracité des faits selon lesquels Jean-Michel serait devenu Brigitte sur le tard fait assez peu de doutes, il est néanmoins prudent de continuer d’employer le conditionnel. Pour autant, il sera intéressant de voir comment les spin doctors chargés de la com de Freluquet vont se sortir de ce mauvais pas. Car si les faits n’étaient pas avérés, les chargés de com n’auraient pas manqué de faire des gorges chaudes d’un fake d’extrême-droite. Or à la sortie de la série de Faits et Documents sur Brigitte, un silence assourdissant a prévalu. Il faut dire que la ficelle est tellement grosse qu’il était raisonnable de compter sur l’incrédulité de tout un chacun pour enterrer l’affaire. C’était du reste mon état d’esprit lorsque j’ai appris la chose. Je me suis dit que c’était tellement gros qu’il n’était pas possible qu’une telle chose passe inaperçue. Or il paraît que les secrets les plus invraisemblables sont les plus faciles à garder. D’une manière générale, je répugne beaucoup à utiliser des armes déloyales contre mes adversaires bien connus de ceux qui lisent ces pages. Pour toutes ces raisons, c’est avec beaucoup de scepticisme que je me suis plongé dans la lecture de cette série. Inutile de dire que mon scepticisme avait entièrement fondu au terme de ma lecture.

Voyons un peu si, et si oui comment, la com peut désamorcer cette affaire qui tombe très mal au moment où Freluquet s’apprête à entrer en campagne.

Première solution, les chargés de com nous la joue “Sus aux transphobes”. Après tout, les évolutions sociétales de ces dernières années devraient permettre aux Français suffisamment de tolérance pour accepter la post modernité du couple présidentiel. Dans ce contexte, il ne devrait pas être difficile de mettre au pas les quelques réfractaires passéistes voire fascisants en incapacité totale de vivre avec leur temps. C’est vrai quoi, ce n’est pas une poignée de cathos tradi qui vont nous faire croire que la vaginoplastie est dangereuse pour la santé… Sauf qu’il y a une autre bombe à désamorcer. “Pourquoi tant de mensonges”? “Pourquoi ces ruses de sioux pour cacher un état de faits que, de gré ou de forces, vous devez trouver normal”? Là aussi, les Finkelstein et consort devraient pouvoir s’en sortir assez aisément. On pourrait dire, par exemple, qu’en 2017 les Français n’étaient pas tout à fait prêts, que la frange d’extrême-droite vociférait encore malgré la correction prise avec le mariage pour tous et la mise à mort abjecte de Vincent Lambert et que donc il avait été jugé plus prudent de raconter une histoire pour préserver la vie privée du couple locataire de l’Élysée. C’est déjà pas mal tordu, mais ça passe encore. Là où ça se complique, là où la couleuvre à avaler commence à avoir un diamètre qui frise l’obésité morbide, c’est que, malgré les contorsions dans les divers récits biographiques, la différence d’âge entre le prof (39 ans) et son élève (14 ans) commence à ressembler davantage à une histoire de vieux pervers homosexuel qui les aime un peu trop jeunes qu’à la tragédie romantique façon “mourir d’aimer”. (1) Parce que cela pourrait engendrer des vocations chez beaucoup de profs homos qui rêvent de tâter de la chair fraîche. En d’autres termes, si le populot peut acheter l’histoire de Jean-Michel 39 ans tombé amoureux d’un élève de 14 ans puis devenu Brigitte pour pouvoir l’épouser, tout devient acceptable. On ne voit pas dans ces conditions comment on pourrait poursuivre des contemporains qui s’adonnent à ce genre de tentation. N’oublions pas non plus que toute cette histoire se passe dans l’enseignement catholique. Au moment où le rapport Sauvé fait la une, ça la fout un peu mal vous ne trouvez pas?

Est-ce cela que Macron avait en tête lorsqu’il disait craindre de ne pas pouvoir se présenter en 2022? Impossible à dire tant que nous ne pourrons sonder les coeurs et les reins. Toujours est-il qu’il est peu probable que le Château n’ait pas anticipé la sortie de ce truc au plus mauvais moment. Pour l’État profond, aucun problème. Macron est parfaitement interchangeable. Si ce n’est pas lui, ça en sera un autre voire une autre, pas de problèmes. Toutefois, la dégradation de l’image du Pouvoir à un moment probablement charnière où de nombreux Français n’en peuvent plus pourrait alimenter un mélange explosif qui pourrait être difficile à maîtriser.
Jacques Frantz

Note: Mourir d’aimer est un film à succès sorti en 1971 qui relate la liaison entre une enseignante et son élève.
Mourir d’aimer sur Wikipédia

13 commentaires

  1. « Demain ça en sera un autre
    Et pourquoi ça s’arrêterait,
    On se rejettera la faute,
    La belle jambe que ça nous fait ! »

    Demain, ce sera une femme, disait naguère quelqu’un qui, lorsqu’on évoque des liens d’intérêt pour le moins équivoque au plus haut niveau de l’État, part en panique… Une femme, c’est-à-dire le cas échéant, l’équivalent au féminin du mari de Jean-Michel. Or cet avatar politique existe, les Ripoublicains l’ont rencontrée… et son programme n’aurait pas de quoi nous réjouir si elle devait… « accéder au pouvoir suprême, s’installer à la présidence, et de là… » faire faire je ne sais quoi à la France !

  2. Bien sûr les décodeurs de toutes les Pravda à la botte y sont allés de leurs articles de pseudo-vérification : fallace, conspirationnisme, tout y passe… Voici en guise de supplément d’information un article qui répond à ces ficelles plus grosses que des câbles électriques d’ancienne génération, et ce disant je reste polie !

    http://www.altersexualite.com/spip.php?article1070

    1. Merci Isabelle de ce commentaire comme toujours, très pertinent.
      Le problème c’est que pour l’instant, la communication de JMHT se borne à dire que ce n’est pas vrai. Ça va faire court pour démonter une prétendue fausse nouvelle. Qu’on me pardonne, mais je répugne à cette manie d’utiliser des locutions anglophones alors qu’un équivalent existe en français. Je vous mets ici l’article de Libé sur la question. Et j’ai envie de dire, « tout ça pour ça »? Parce que, à part discréditer les autres, Libé et les journalistes aux ordres n’apportent absolument aucune information. Il serait pourtant si simple de démonter une à une les incohérences énumérées avec rigueur par « faits et documents » pour que la thèse tant décriée fasse un flop. Il serait tellement simple de nous montrer le « vrai Jean-Michel » pour renvoyer une bonne fois pour toute les fachos dans leurs cuisine immonde. au lieu de ça, Libé n’a recours qu’à l’invective. Sauf que ça risque d’être insuffisant. Pire, à force d’avoir vu juste, ceux qu’on traite aujourd’hui de complotistes ou d’extrémistes de droite pourraient voir la terrible insulte se transformer en véritable légion d’honneur. Autre chose:
      Il est drôle de voir comment Libé site ses sources en mettant des faux noms. Par exemple, « ERTV » au lieu d' »ERFM » ou « Planete 36 au lieu de Planete 360. Naïf que je suis, j’avais au début pris ça pour un vulgaire manque de professionnalisme. Il s’agit, (et c’est encore plus pervers) d’empêcher les lecteurs de consulter les pages incriminées. Et ça, c’est aussi de la fausse nouvelle. Quand on site une source, il faut la citer de manière authentique et honnête. Après, exiger de quelqu’un de gauche qu’il soit honnête, autant exiger de Gilbert Montagné qu’il commente un tableau au Louvres.
      https://www.liberation.fr/checknews/jeanmicheltrogneux-quelle-est-lorigine-de-la-fake-news-transphobe-visant-brigitte-macron-20211215_VADA3N3GAZDBJESOF2MYYAVEII/

  3. Comme démonstration de la rencontre des grands esprits sectaires, Le lien ci-dessous contient des conversations relatives au « scandale Brigitte Macron, lancé à partir du message initial sur Affaire Jubillar : la justice n’est pas de la divination ni un jeu de hasard ».

    https://groups.google.com/d/msgid/info2-12/5901e689-a114-b2b3-54ea-bb92734aa4a6%40orange.fr.
    Les interventions du C2L croissant de lune , à l’égal des tiennes semblent sortir de la bouche d’un nouveau devin Tirésias fulminant ses oracles autoritaires contre toutes les liberté de l’homme, et surtout de la femme…

    contestation de ce qui n’est finalement qu’une affabulation hystériques Vient de la mouvance de la droite dure .
    Sur le site atlantico.fr dans sa REVUE DE PRESSE PEOPLE
    Philippine de Belair écrrit :
    « Après Sheila, Amanda Lear et même, l’ex Miss France Elodie Gossuin, la rumeur folle (et tarte) court sur Brigitte Macron. Une charmante personne totalement
    inconnue et une médium veulent nous faire croire que notre première dame était en fait… un homme. Les preuves seraient irréfutables (mais on ne les verra
    jamais) et la motivation est de taille : le duo de baltringues annonce qu’il va tout balancer si la vaccination devient obligatoire. Fascinant. Mais rassurez-vous,
    cette mouvance du complotisme a déjà un nom et est connue des spécialistes : cela s’appelle le «elite gendre inversion » et nous vient directement de
    l’extême droite américaine qui fabule sur la dégénerescence morale et sexuelle de nos élites. Oui, pour eux, Michelle Obama aussi, serait née homme. D’un
    commun accord, décidons d’en rire (même jaune), voulez-vous ?
    idem : Le principal groupe QAnon français, les DéQodeurs,
    s’est néanmoins désolidarisé de cette série d’articles sur Brigitte Macron, l’estimant un peu trop délirante..
    Mais du fond de leur nuit nos deux devins grand guignol, chacun escorté de sa groupie Isabelle inondent le monde de leur vérité lumineuse.
    Quelques liens pour le fun
    Faits et Documents — Wikipédia
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Faits_et_Documents

    https://kzread.info/dash/la-face-cach-e-de-brigitte-macron/ZoqlsJuilKWxiNo.html
    L’AUTRE ZEMMOUR, YOUSSEF HINDI (PRÉFACE D’ALAIN SORAL)
    https://youtu.be/7OfWlXvX5oA

    1. Je me disais bien que si ça parlait même de loin d’orifices LGBTQI notre Descargues allait nous pondre un commentaire. Merci à lui. En effet, il m’a permis d’aller jeter un coup d’oeil sur la page Wikimerdia consacrée à Faits et documents. Je comprends pourquoi ce torchon pseudoencyclopédique couine pour avoir du fric. Car pour faire un travail encyclopédique, encore faut-il être honnête. Or si tel avait été le cas, Wikimerdia aurait écrit que jamais Emmanuel Ratier ni Faits et documents n’ont eu un procès pour antisémitisme. Mot qui revient au moins trois fois dans l’article. On a le droit de ne pas aimer. En revanche, nul ne saurait remettre en question l’extrême rigueur de cette publication qui a eu en tout et pour tout que quelques droits de réponse à publier par ordonnance judiciaire. Vu la façon avec laquelle ceux qui sont, à tort ou à raison, classés à l’extrême-droite sont persécutés par le régime et le pouvoir judiciaire, je trouve cela tout simplement remarquable. Sauf qu’une fois encore, notre Descargues parle d’une publication qu’il n’a jamais ô grand jamais lue. Il est vrai que c’est chez lui une habitude. Il parle de Faits et documents qu’il n’a jamais lu comme il parle de la Russie où il n’a jamais mis les pieds. Alors oui, j’accorde beaucoup de crédit à une publication rigoureuse, qui sait, malgré sa ligne éditoriale qui lui est reprochée, traiter les événements de façon factuelle. Si tel n’était pas le cas, cela ferait longtemps que la publication n’existerait plus. J’attends donc avec impatience que Descargues ou d’autres nous expliquent les errements dans la communication de Jean-Brigitte et à ce moment-là, même si j’ai su rester prudent, je saurai faire amende honorable. Alors chiche Descargues. On attend que tu nous fasse la vérification de tous les faits de la série. après, si les faits sont avérés, on jugera le chef de l’État comme il le mérite.

  4. Ce type de rumeurs a déjà touché une ex-miss et la femme d’un président américain … La plainte déposée par Brigitte Macron est ambiguë… plainte pour propos transphobe et pas pour diffamation ?!
    De là à supposer que l’info serait vraie, il n’y a qu’un pas que certains vont franchir allègrement. S’il existe bien un deuxième frère aîné, le 1er frère, Jean-Claude est mort en 2018 ou est le second ? Le témoignage de gens qui disent avoir été à l’école avec ce deuxième frère et l’avoir côtoyé en tant que frère de Brigitte, ne prouve rien mais s’il existe, il est bien quelque part et le meilleur moyen de faire taire la rumeur serait qu’il se manifeste, et de porter plainte pour diffamation et non pour « propos transphobes ». Si c’était vrai, les enfants du premier mariage de Brigitte Macron sont nées de quelle mère ? Quelle que soit la date d’un possible passage d’un sexe mâle à un autre, il n’y aurait pas de mère connue ?! Une autre question qui me paraît plus grave que ces histoires de transsexualité ou pas, c’est la question de l’Etat Civil qui est prétendu « infalsifiable » dans notre pays … Or, cela signifierait que l’acte de naissance de ce frère aurait été remplacé par un autre. Mais cela serait impossible vous diront certains car ce logiciel de l’Etat Civil est réputé infalsifiable. Sauf que … il y a des soupçons et des précédents démontrant que cette supercherie à l’Etat Civil est possible au moins dans le cas de l’affaire Kabyle (voir le livre de Me Dominique Kounkou, l’avocat de la famille) où plusieurs actes de décès ont été faits pour une même personne réputée donc morte à des dates différentes. D’autres faits semblables concernent aussi les enfants exilés de la Réunion dont certains ont été mis à l’adoption avec des changements d’Etat Civil (nom et prénom de naissance) avant leur adoption. Si donc les pseudo informations concernant Brigitte Alias Jean-Michel Trogneux étaient exactes, ce serait encore une fois la preuve que les falsifications sont possibles et plus courantes que nous ne le suspectons, et il faudrait alors non seulement remédier définitivement à de telles fraudes mais encore mesurer leur ampleur en quantifiant le nombre de fraudes commises et de victimes éventuelles.

    1. Chantal,

      Merci de votre commentaire très complet.

      Sans me justifier, la raison pour laquelle j’ai pris le parti d’accréditer la thèse selon laquelle Brigitte Macron serait JMHT tient à la grande confiance que j’ai en la rigueur de faits et documents. Or ce périodique aborde en détails la question non seulement des falsifications de l’état civil, mais encore les falsifications de parutions de presse de l’époque liées à ces états civils.

      Même si je ne nie pas que ces falsifications constituent un problème, c’est, sans être chose courante, un procédé maintes fois utilisé tout au long de l’histoire. Convenons ensemble que ce n’est pas glorieux, cependant cela existe et a toujours existé, surtout lorsque la lignée familiale avait de l’importance dans la continuité de l’exercice du pouvoir. En revanche, je trouve tout à fait déplorable et extrêmement dangereux certaines inversions de valeurs. Je ne démordrai en effet jamais du fait que la transexualité constitue un élément contre nature dont l’acceptation à marche forcée doit être combattue. Cela peut sonner ringard, mais, à titre personnel, je me contre-fiche de nager à contre-courant. Les chirurgies et autres procédés médicaux consistant à imposer ses propres choix face à ceux de la nature sont dangereux car ils n’ont absolument rien de thérapeutique. Pire, ils ont des conséquences catastrophiques sur les personnes concernées. Par conséquent encourager et promouvoir ces procédés par l’exemple au plus haut niveau de l’État est un scandale voire une abomination. La loi naturelle est dure, mais c’est la loi. Prétendre l’inverser, ou même la modifier aura des conséquences funestes pour l’humanité. Judiciariser toute opinion à ce sujet est un signe de dictature.

      Pour conclure, merci de souligner que jamais l’entourage du Président n’a démenti la thèse selon laquelle Brigitte est née Jean-Michel. Même si pour ma part je garde le conditionnel, je note qu’il aurait été simple pour l’Élysée de demander à Jean-Michel Trogneux d’attester son existence. Toute cette thèse se serait effondrée dans un éclat de rire devant le ridicule. En portant plainte pour transphobie, Le « con » « joint » accrédite au contraire cette thèse. En effet, s’il porte plainte pour un fait de transphobie c’est donc qu’il est transexuel. Sinon, l’arsenal judiciaire ne manque pas de solutions pour attaquer les colporteurs de cette thèse. Diffamation, publication de fausses nouvelles, j’en passe et des meilleures.

      Un autre élément, certes secondaire, me préoccupe:
      Il s’agit du coût exorbitant généré par la nécessité de dissimuler la vérité. On l’a vu avec la fille cachée de Mitterrand où l’ancien Président n’a pas ménagé les moyens publics pour dissimuler des faits considérés, à tort ou à raison comme susceptibles d’entraver sa progression politique. Cela devrait être condamné avec la plus grande sévérité. C’est du vol d’argent public et de l’abus de biens publics. Tous ceux qui ont couvert la supercherie Mazarine devraient répondre devant les tribunaux de complicité d’abus de biens publics.
      J’ai l’impression que cette histoire n’a pas fini de faire transpirer les communicants du château.

      1. Merci pour votre réponse. Comme vous ce qui me dérange ce n’est pas le fait que BM soit un transgenre ou non, c’est le mensonge d’Etat que tout cela nécessite et l’attitude de la presse, cette omerta qui refuse de parler officiellement des placements abusifs d’enfant car l’Etat ne l’admet pas, pour empêcher la vérité de sortir (intimidation de journalistes ou d’opposants etc.) Soit on le fait pour cacher ce qui serait certes très « choquant » pour encore beaucoup des électeurs, ou pour cacher un secret de Polichinelle (comme pour Mazarine) à la grande majorité des électeurs qui sont sensés « ne pas comprendre » alors que d’autres le seraient ?! Pourtant les français en ont vu d’autres depuis l’arrivée de Macron et ne s’étonnent plus de rien, habitués à tout depuis le « mariage pour tous » et l’Eurovision, même l’éducation sexuelle des enfants à la maternelle et l’écriture inclusive choquent une minorité dit-on.
        Mais le plus grave est moins visible et plus conséquent … Et surtout, moi qui suit engagée dans la cause des placements abusifs d’enfants, je m’interroge sur toutes les implications de cet éventuel « mensonge » car dans ce cas, il a fallu pour aboutir à tout ce méli-mélo, transgresser plusieurs choses, l’Etat Civil tout d’abord. Me reviens en mémoire l’affaire Kabyle avec ces 3 actes de décès, celle des Enfants de la Réunion avec les faux Etat-Civil de certains enfants adoptés … Donc notre logiciel d’ Etat-Civil réputé inviolable ne le serait pas dans la réalité. Des morts pourraient donc voter en France puisque des enfants seraient nés et enregistrés d’un mariage fictif entre un homme et un autre homme en 1974, donc d’une mère porteuse alors qu’on nous assurait encore dernièrement que cela était juridiquement impossible dans notre pays et même qu’ un simulacre a eu lieu à l’Assemblée Nationale pour écarter cette option du texte de loi … De qui se moque-t-on! Alors que dans les faits, cela se passerait depuis des dizaines d’années pour certains … Cela nous donne à penser si cela s’avérait vrai que des enfants nés de mineures placées sont donc peut-être illégalement enregistrés directement comme étant nés d’une mère fictive sans aucune mention nulle part du nom de la mère ou un quelconque abandon de celle-ci. Cela signifierait qu’il est tout aussi facile de déclarer un enfant comme « abandonné » alors qu’il ne le serait pas. Cela signifierait qu’on peut mentir sur tout et pour tout en toute impunité, que la fin justifie les moyens et que lorsqu’on a les moyens, on peut violer les lois et les droits de l’Homme les plus élémentaires, et plus grave, que les Lois votées au nom du Peuple Français n’ont aucune valeur légale réelle puisqu’une catégorie s’en affranchit mais les imposent aux autres.

        1. Merci de votre commentaire.

          Excusez-moi, je crois que nous ne nous sommes pas bien compris. Pour autant, nous sommes d’accords sur à peu près tout.

          Je pense à titre personnel, et c’est du reste l’une des raisons d’être de ce blog, que la décadence des moeurs est à l’origine de tout ce que vous dénoncez. Le mariage de Macron avec un trans qu’il a rencontré alors qu’il était mineur est un véritable scandale. À supposer que cette affaire est vraie. En outre, contrairement à ce que vous semblez penser, la population ne s’est pas habituée. Le plan de décadence des moeurs a été imposé à marche forcée. Ce qu’on nous fait passer pour une acceptation est en réalité la fabrique du consentement.

          Pour faire bonne mesure, j’ajoute que ce que vous dénoncez en matière de manquements au textes législatifs sur l’état civil a hélas toujours existé. Pensez don! la traite des enfants est tellement lucrative. C’est la raison pour laquelle je suis, toujours à titre personnel, favorable à un encadrement très sévère de l’adoption notamment en provenance de l’étranger. certaines ONG (en particulier en Suisse) sont impliquées dans de sordides affaires d’achats de prétendus orphelins vendus parfois par un parent à l’insu de l’autre. Ces enfants se sont retrouvés du jour au lendemain dans une famille à 15000 kilomètres de chez eux. Il est, je le répète, possible à qui peut se le payer, de transgresser les textes sur l’état civil pour faire ce qu’on veut avec les êtres les plus faibles que sont les enfants. Ce n’est malheureusement pas nouveau. L’histoire de l’hôpital général au XVIIIe siècle en témoigne. Or la source de tout ce mal est la décadence des moeurs et la propagande acharnée en faveur de cette dernière. La dénoncer, c’est s’exposer à de violentes critiques, à être moqué ou méprisé. Ce n’est pas pour rien qu’on ringardise ceux qui dénoncent ces manières de faire. Donc non! La présence d’un couple composé d’un homosexuel et d’un trans au Palais présidentiel n’est pas acceptable.

          1. Face à la « marche forcée » à laquelle vous faîtes allusion, il y a encore des résistants mais c’est comme pour le Covid c’est tellement plus commode de laisser les dirigeants penser pour nous et nous dire ce qui est mieux pour nous. « Les français sont des veaux » disaient le Général de Gaulle. On le vérifie encore de nos jours.
            En ce qui concerne l’adoption à l’internationale, je crois que les règles du Traité de la Haye doivent être respecté partout et dans tous les cas. Depuis qu’une ministre nommée Rama Yade a dit après l’affaire de « L’arche de Zoé » qu’il fallait relancer l’adoption nationale, on a vu les problèmes liés aux trafics d’enfants se reporter sur la France mais aussi d’autres pays. En effet, le mariage pour tous a créé une augmentation des demandes d’adoption (ceux-ci s’ajoutant aux demandes de couples hétéro) tandis que ce même mariage pour tous nous fermait les adoptions d’enfants dans de nombreux pays étrangers. Avant le mariage pour tous, seule la moitié des demandes d’adoption (ayant obtenu l’agrément) étaient satisfaites en France. Pour faire face à ce déficit, il a fallu depuis longtemps compenser celui-ci au moyen d’enfants placés qu’on confiait à des familles d’accueil « adoptantes ». On a eu recours aussi à des moyens d’incitations pour conduire des grossesses à terme et puis obtenir des accouchements sous x. Mais l’usage de la pilule contraceptive et les aides sociales faisant diminuer aussi celles-ci, il a fallu trouver d’autres sources. Ce qui se pratiquait déjà un peu à l’Aide Sociale à l’Enfance a donc été développé et cette pratique a pris un tel essor que ce sont des bébés qui sont enlevés dès la naissance et parfois les services sociaux sélectionnent les victimes de ces vols dès la grossesse lors du suivi médical. Il suffit ensuite d’organiser par un savant dosage la rupture du lien mère-enfant : internement de la mère car sa révolte ou sa dépression qui sont la conséquence du vol de l’enfant, vont devenir la raison de ce placement et de ce désenfantement. Les droits de visite vont être restreints de plus en plus jusqu’à la rupture complète. L’enfant est ensuite déclaré « abandonné » alors que la rupture a été orchestrée. Les lois françaises permettent désormais à la famille d’accueil de demander une adoption « simple » au bout d’1 an de placement. L’adoption d’enfants placés qui prenait parfois plusieurs années et qui n’étaient pas toujours possible, ne prend plus que quelques mois. Tout cela en violation de l’art. 375-1 du Code Civil et de la CIDE bien entendu.
            Si tout cela s’appuie sur de bons sentiments mais quand on voit les mensonges et l’absence de condamnation au pénal des parents, l’absence de pathologies mentales graves empêchant les parents de s’occuper de leurs enfants, on constate que l’intérêt de l’enfant n’est qu’un prétexte et qu’il est surtout devenu une « marchandise » à vendre.

          2. Je n’entrerai pas dans les détails de votre commentaire qui contient nombre d’éléments qui sortent de ma compétence. Toutefois, je fais observer que les auteurs et les lecteurs de ce blog n’ont rien lâché et ne lâcheront rien sur la question du mariage entre personnes de même sexe.
            On considèrera également qu’il n’est pas entré dans les moeurs, mais qu’on l’y a fait entrer à coups de marteau. La preuve, il a fallu déployer tout un arsenal de mensonges pour dissimuler l’union honteuse du Président de la ripoublique.

  5. Les soupçons de falsification d’état civil au plus haut niveau de l’État n’ont pas commencé en France avec l’affaire Jean-Michel alias Brigitte. Je n’en veux pour preuve que cet article publié peu après la mort de celui dont il y est fait mention, mais dont effectivement le propos a été connu en France en 2001. Je n’avais pas Internet à l’époque et n’ai eu vent de cette histoire qu’en 2007 :

    https://www.medias-presse.info/naissance-de-jacques-chirac-le-pretendu-scoop-de-gala/81123/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.