SOIGNEZ-VOUS, MAIS NE GUÉRISSEZ PAS

SOIGNEZ-VOUS, MAIS NE GUÉRISSEZ PAS

Un fidèle lecteur de ce blog m’a demandé un petit billet que je m’empresse d’écrire.

À la fin du XIXe siècle, la psychanalyse voyait le jour à Vienne. Or comme chacun sait ou ne sait pas, la psychanalyse ne connaît pas la notion de guérison. Elle ne connaît même pas la notion de “mieux être”. En d’autres termes, vous pouvez faire 15 ans de psychanalyse et aller aussi mal qu’au premier jour.

Certains esprits taquins se demanderont pourquoi diantre faire une psychanalyse?

C’est drôle, mais je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec la situation actuelle relative aux vaccins. On nous explique en effet qu’il est indispensable de recevoir le vaccin (qui soit dit en passant n’est pas un vaccin), mais qu’une fois le vaccin reçu, il faudra continuer de mettre la muselière, et de respecter les distances au motif que le prétendu vaccin n’empêche ni la contraction de la maladie, ni sa transmission. Certains esprits taquins se demanderaient presque à quoi sert donc ce vaccin. Heureusement, je suis sûr que ces esprits taquins ne lisent pas ces lignes. Et qu’on ne compte pas sur moi pour oser penser que ceux qui tirent les ficelles aujourd’hui descendent en droite ligne de ceux qui tiraient les ficelles à Vienne.

Bon soir!

Jacques Frantz

1 commentaire

  1. Ceux qui depuis bien longtemps se prennent pour les meilleurs, voire les maîtres du monde… autrement dit, toujours les mêmes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.