ADIEU MAURICETTE

ADIEU MAURICETTE

Mauricette, 78 ans, première Française à recevoir le vaccin miraculeux, serait décédée. Il y a des jours où la propagande télévisée fait vomir.

De Lucette à Mauricette, le Pouvoir ne recule devant rien dès lors qu’il s’agit de faire de la propagande et de faire avancer son agenda mortifère.

Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais j’avais écrit un article sur Lucette qui avait eu le privilège de recevoir chez elle le Président François Hollande qui passait par là et s’était invité à l’improviste. Oui, parce que ça va peut-être vous étonner, mais je n’ai pas oublié que François Hollande a été Président de la République. J’avais dénoncé ici les grosses ficelles de la propagande socialiste qui consiste à mettre en scène des bofs plutôt âgés, de ces Français modestes que le Pouvoir déteste. Bien sûr, ça avait fait flop, puisque le pot aux roses de la vulgaire mise en scène avait été découvert. En effet, Lucette avait benoîtement lâché que tout avait été organisé par la mairie socialiste du coin.

Ben figurez-vous qu’ils ont récidivé. Cette fois, ce n’est pas Lucette, mais Mauricette qu’ils ont exhibée. Cette fois, c’était pour nous vendre le vaccin miraculeux. Vous savez celui qui a été acheté avec l’argent des contribuables dans le cadre d’un contrat opaque et douteux. Comme on ne change pas une équipe qui perd, ni même des méthodes qui ont prouvé leur inefficacité, le Pouvoir, qui en réalité est resté le même, nous a une nouvelle fois gratifié d’un exercice de propagande comme il les affectionne. Et une fois encore, énorme flop! Car le vaccin qui est administré avec le consentement “éclairé” du patient (défense de rire), promis juré, “croix de bois croix de fer”, Mauricette apprend qu’elle va le recevoir à peu près dix secondes avant d’être piquée. On l’entend s’étonner de ce qu’on va lui faire un vaccin. Elle n’était pas au courant. Pour l’effet de propagande, on repassera. Or il se trouve, que comme un malheur n’arrive jamais seul, les réseaux sociaux bruissent depuis quelques heures d’une rumeur relative au décès de cette pauvre dame qui n’avait rien demandé, pas même un vaccin.

Bien sûr je suis prudent. Je ne voudrais pas relayer une fausse rumeur à propos d’une dame qui n’a rien demandé, pas même une célébrité qui la dépasse. Toutefois, si ce n’était pas vrai, il serait bon que les pieds nickelés chargés de la propagande macronienne se bougent un peu pour démentir. Parce que sans me réjouir de la mort de cette pauvre dame, j’aurais du mal, non seulement à retenir mon rire, mais encore à ne pas considérer que ce deuxième flop est une bonne nouvelle.

Que se passerait-il si le passage ad patres de Mauricette était confirmé? Un énorme effet boomerang dans la figure de ceux qui vous confinent, vous mettent en résidence surveillée, vous humilient et vous refusent les médicaments qui soignent.

Cependant, je ne peux m’empêcher d’être grand Seigneur! Pour aussi indésirable qu’aurait un tel décès sur l’image du Gouvernement, je ne puis me résoudre à souhaiter quoi que ce soit de mal à Mauricette, d’autant que vu la composition ethnique du département où elle réside, elle doit bien être la dernière à porter un tel nom.

Alors BFM, s’il vous plaît, rassurez-nous vite sur l’état de santé de Mauricette qui n’a, je le redis, pas demandé à être exhibée comme un phénomène de foire pour servir vos intérêts décidément bien minables.

Jacques Frantz

4 commentaires

  1. Il fallait aussi entendre la façon dont on lui parlait, une dame la rassurant comme on ne songerait pas même à le faire pour une petite fille: « L’aiguille, elle est toute petite ! » et ces gens serviles et apparemment envoûtés qui appludissent, on aimerait presque mieux que ce soient des applaudissements en boîte ajoutés au montage tellement c’est odieux et grotesque… Du reste, cette pauvre dame n’a sûrement pas été choisie par hasard. Si jamais cette nouvelle devait se confirmer, quelle famille lui reste-t-il qui déposerait plainte pour abus de faiblesse contre tous ces gens corrompus ?

    1. D’après quelqu’un qui prétend travailler dans l’établissement où « était » hébergée Mauricette, elle n’a pas de famille. Un hasard?
      Ensuite, je n’ai pas eu l’impression qu’on lui parlait comme à une petite fille, mais ça m’a fait plutôt penser à une vétérinaire qui parle à un petit chien pour le rassurer.
      C’est totalement inqualifiable.

    1. Grand merci de cet article et de ce post Facebook. comme vous l’avez constaté, l’article n’affirme rien. En revanche, on est en droit d’attendre ce qu’on demande depuis le début, à savoir, une preuve authentifiée de vie de cette dame. Et qu’on ne vienne pas nous faire la leçon sur le respect de la vie privée alors qu’à des fins de propagande politique, on n’a pas hésité à exhiber une personne âgée qui n’avait rien demandé, pas même un vaccin. C’est bien la séquence de BFM qui surpasse en obscénité tout le reste, et non la légitime question que se pose une grande partie de la population qui en a assez de se faire flouer.
      Pour nous résumer, un direct d’une Mauricette lucide qui donne la date et la météo du jour avec un journal du jour à la main fera davantage que tous les démentis des politiciens et de leurs complices journalistes. J’observe en outre, que les démentis sont arrivés bien tard.
      Pour le reste, longue vie à Mauricette.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.