PENDANT QUE #VINCENTLAMBERT EST DANS LE COULOIR DE LA MORT…

PENDANT QUE #VINCENTLAMBERT EST DANS LE COULOIR DE LA MORT…

POUR JEAN-CLAUDE ROMAND, TOUT VA BIEN MERCI!

Nous avons appris la semaine dernière la libération conditionnelle de Jean-Claude Romand. Il s’agit de ce désormais sexagénaire qui, pour se libérer d’un délire mythomane dont il était depuis très longtemps prisonnier, a assassiné toute sa famille.

Dans une région près de la frontière suisse où résident de nombreux fonctionnaires internationaux et où le pognon rend parfois un peu fou, un homme, (puisqu’il reste un homme), qui vivait dans un délire de mythomane depuis une vingtaine d’années, a sauvagement tué son épouse, ces enfants et ses parents. On l’a même soupçonné d’avoir, quelques années au par avant, tué son beau-père. Cette dernière affaire a fait l’objet d’un non-lieu.

Eh bien sachez-le, cet homme aujourd’hui n’est plus en prison. Certes, il n’est pas libre comme l’air, mais force est de constater que fin a été mise à son régime de détention. Or cette affaire doit nous interpeler à divers titres. Elle doit nous interpeler d’abord parce qu’elle symbolise l’idéologie maçonnique dans ce qu’elle a de plus brutal. J’ai toujours été frappé par la volonté des idéologues maçonniques d’inverser le bien et le mal, le beau et le laid, ou encore le “naturel” et le “contre nature”. Ainsi, l’homosexualité devient la norme, obligation est faite de s’apitoyer sur le sort du pire criminel, tandis que le plus faible, qu’il s’agisse du handicapé sans défense ou de l’enfant à naître, est pourchassé jusque dans les arrière-salles des hôpitaux.

Ainsi, pendant que l’État met tout en oeuvre au mépris des principes fondamentaux du droit pour assassiner Vincent Lambert qui a déjà passé 10 ans dans le couloir de la mort, il nous explique que le criminel Romand a changé et qu’il faut le libérer au titre d’une compassion obligatoire. La juxtaposition des deux faits est intéressante à plusieurs égards. Ainsi, l’une des raisons pour laquelle l’Appareil étatique est sans pitié pour Vincent Lambert, c’est parce qu’il est défendu par des prétendus intégristes catholiques. Or vous le savez aussi bien que moi, ces gens-là doivent être combattus sans la moindre faiblesse, tant ils symbolisent la régression face au progressisme, bref, les ténèbres face aux “lumières”. Pourtant, il arrive que l’État ne soit pas si regardant lorsque le besoin s’en fait sentir. C’est ainsi qu’on apprend que non seulement le quintuple assassin Romand va transiter par un monastère catholique traditionaliste, mais encore qu’il s’agit du même monastère qui a abrité la fuite de Paul Touvier, lourdement condamné pour crime contre l’humanité en son temps. Qu’on me comprenne bien. Je ne porte ici aucun jugement contre ce monastère et ses dirigeants. En revanche, je m’étonne du double jeu auquel joue l’État qui va tuer un homme entre autre parce qu’il symbolise malgré lui et peut-être même à son insu le danger intégriste, alors que toute honte bue, il demande à des intégristes de recycler les plus grands criminels dont il nous somme d’avoir compassion. Parce que chez ces gens-là Monsieur on ne s’embarrasse pas de cohérence. D’autant que nos fonctionnaires soviétoïdes sont coutumiers du fait. C’est ainsi qu’en fouillant un peu, on apprend que l’État ne s’embarrasse pas de scrupules idéologiques lorsqu’il recycle des enfants dit “difficiles” dans l’institution de Riaumont. (1) Je précise encore une fois que je pointe ici l’incohérence de l’État et en aucun cas les institutions précitées. en échange de cette incohérence, on apprécierait un traitement plus nuancé de certaines affaires, en lieu et place de l’hystérie manichéenne qui prévaut aujourd’hui.

Jacques Frantz

  1. Village d’enfants de Riaumont

Une réflexion sur “PENDANT QUE #VINCENTLAMBERT EST DANS LE COULOIR DE LA MORT…”

  1. Tel est bien ce qu’il y a de formidable, au sens ancien de ce mot, avec ceux qui se disent progressistes. D’un côté, ils sont contre la peine de mort pour les assassins au nom de l’espoir de récupération, mais de l’autre, ils l’appliquent sans le moindre scrupule à une personne handicapée dont la dépendance pèse trop lourdement sur une idéologie qui persévère coûte que coûte à faire fi du réel et à nier contre toute évidence les limites et la tragique impuissance de l’impasse scientiste. Attention, j’ai bien dit scientiste et non scientifique, précision indispensable si je tiens à ne pas me faire accuser de verser dans l’obscurantisme. Dans le même ordre d’idées, en France, la loi mêle-tout qui vient fouiller jusqu’au cœur de votre petit cercle familial, vous interdit formellement depuis hier, de donner une fessée à un enfant insolent ou polisson… mais un médecin à qui sont conférés des pouvoirs usurpés à Dieu peut, avec l’appui du gouvernement s’il vous plaît, faire mourir de soif sans état d’âme une personne sans défense et même pavaner dans les médias avec la revendication de son geste. Vive la France dite des Lumières… en a-t-il jamais existé de plus ténébreuses que celles-là d’ailleurs ?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.