FLORIAN PAIE LES PHILIPPOT CASSÉS DE LA PRÉSIDENTIELLE

FLORIAN PAIE LES PHILIPPOT CASSÉS DE LA PRÉSIDENTIELLE

Alors Marine Heureuse?

Derrière le calembour un peu facile, je le concède, il est désolant de voir que finalement, le Front National ressemble à un parti comme les autres.

Les militants FN canal historique n’osaient plus en rêver. Philippot, le protégé de Marine, celui pour qui Marine avait dit avoir eu un “coup de foudre intellectuel” s’en va en claquant la porte. On nous le disait, “ça couve”, eh bien voilà c’est fait.

Faut-il pour autant se réjouir? Je t’avoue lecteur que j’ai connu nouvelles plus mauvaises, et qu’il me tarde de voir le prochain journal de bord de Jean-Marie Le Pen qui doit se dire que tout vient à point à qui sait attendre. Or le moins qu’on puisse dire, c’est que Jean-Marie sait attendre.

Pour autant, faire jouer à Philippot le rôle de fusible me semble un peu court. Je dirais même que ça manque d’honnêteté. À aucun moment on a vu Marine prendre ses responsabilités. À aucun moment Marine a mis sa propre démission dans la balance. Depuis 2011 où Jean-Marie Le Pen a commis la folie de mettre en place sa propre fille, le Front National n’a cessé de passer de magouilles en psychodrames. Qu’il s’agisse des magouilles pour évincer le président d’honneur ou des psychodrames pour évincer Marion, le Front National vit, avec le départ de Philippot, un épiphénomène dont il se remettra.

Un épiphénomène, parce que le départ de Philippot ne résout rien. On nous dit en haut lieu que le parti est apaisé. Cela reste à voir. On nous dit aussi que le débat va enfin avoir lieu. Là aussi je demande à voir. Parce que le vrai, le seul débat qui vaille aujourd’hui, c’est la démission de Marine. Marine a fait des erreurs stratégiques pendant la campagne, et il serait malhonnête de les imputer à Philippot. Or il est trop commode de tout minimiser en disant “ce sont les autres”.

La stratégie de la dédiabolisation, ce n’est pas Philippot qui l’a inventée. On a vu le résultat qui était joué d’avance. On l’a assez dit dans ces pages, mais seuls ceux qui diabolisent peuvent dédiaboliser. Je pense que même si le FN s’installait rue de Solférino, cela ne suffirait pas à le rendre respectable auprès de l’oligarchie qui ne respecte qu’elle-même.

Et puis il y a eu le débat entre les deux tours, dont Marine Le Pen n’a cessé de minimiser les conséquences. Le problème est qu’il ne s’agit pas simplement d’un débat raté. Il s’agit d’une magnifique démonstration d’hystérie et d’incompétence de la part de Marine.

Tout ça pour dire que faire peser l’ensemble des échecs sur Philippot me semble très injuste. Alors on ne va pas pleurer, mais on attend avec impatience le débat qui nous est promis. Pour que ce débat ait lieu, il faudra rétablir Jean-Marie Le Pen dans ses droits.

Jacques Frantz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s