Décès d’une parlementaire socialiste à la fin d’un meeting d’Emmanuel Macron.

Décès d’une parlementaire socialiste à la fin d’un meeting d’Emmanuel Macron.

Il est fort possible que quelque chose m’ait échappé, mais moi qui suis abonné à la réacosphère et qui la suit assidument sur twitter, je n’ai pas observé de propos déplacés ou inconvenant face à cet événement épouvantablement tragique.

On ne peut pas en dire autant de nos adversaires. Lors de la disparition d’Emmanuel Ratier ou de Marie-France Stirbois, combien de propos orduriers ont-ils été tenus par les pensants du camp du bien.

une preuve s’il en fallait que nous sommes non seulement de droite, mais encore d’extrême droiture.

Pensez-y lorsque vous déblatèrerez sur notre camp et sur notre cause. Pensez-y lorsque vous viendrez donner des leçons de vivre ensemble. Pensez-y vous qui avez que les mots fascisme, nazisme, haine ou racisme lorsque vous caricaturez ce qui est nous.

À vous gens de gauche et gens du monopole absolu du bien, je vous invite à cesser de donner des leçons et à commencer d’en prendre.

Jacques Frantz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.