Sans titre

HILLARY CLINTON, MALADE OU PAS MALADE?

Des images ont fini hier par fuiter. Des images de malaise qui créent le malaise.

Depuis quelques semaines, les rumeurs, savamment exploitées par le candidat Trump, couraient sur l’état de santé de la candidate des banques, du TAFTA et d’Israël. Les médias Mainstream de ce côté-ci de l’Atlantique ont tout fait pour minimiser les choses, mais voilà, les faits sont têtus. Jusqu’à hier, ceux qui s’étonnaient de la quinte de toux, des absences répétées de la candidate, des meetings écourtés étaient inexorablement et sans pitié marqués au fer rouge du sceau fachosphérique. Cependant depuis hier la donne a changé. Le mauvais état de santé de la candidate Clinton n’est plus une rumeur. Ce n’est plus non plus un fantasme d’un candidat républicain prétendument en perte de vitesse. C’est un fait. On notera, (Pourvu que ça dure), l’adroite discrétion de Trump.

De quoi souffre exactement la candidate?

D’hystérie, ça on le savait. Certains parlent d’un Parkinson. On apprend maintenant qu’elle aurait été victime d’une commotion cérébrale. Dont acte! Ce qui est sûr c’est que les responsables de la communication de la candidate démocrate s’arrachent les cheveux. C’est toujours comme ça quand on a quelque chose à cacher.

Jacques Frantz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.