IL EST DES SITUATIONS OÙ SEULE LA VIOLENCE PAIE.

Je promets que c’est la dernière fois, mais je dois revenir sur cette lamentable affaire du Burkini.

J’avais cru comme vous que le conseil d’État ayant statué, les arrêtés municipaux interdisant le burkini étaient annulés, y compris ceux confirmés par les tribunaux administratifs. C’est vrai sauf à Sisco en Corse.

En corse, où décidément rien ne se passe comme ailleurs, le tribunal administratif a confirmé l’arrêté municipal interdisant cet accoutrement moyenâgeux au motif qu’il y avait risque de trouble à l’ordre public.

Bon sang mais c’est bien sûr, comment n’y avais-je pas pensé avant? souvenez-vous-en pour la prochaine fois. au lieu de suivre la voie légale qui conduit toujours à l’impasse, il suffit de créer une situation de violence permettant ensuite d’invoquer le risque de troubles à l’ordre public. Trouble qu’on a soi-même provoqué. On a beaucoup à apprendre des méthodes des voyous d’extrême-gauche. quand ils veulent faire interdire un événement qui ne leur convient pas, ils menacent de perpétrer des agitations. Il en découle tout naturellement un risque pour l’ordre public et la manifestation est tout simplement interdite. On y pensera pour les prochaines réunions de l’UOIF.

Jacques Frantz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s