EST-CE QUE CELA POUVAIT ÊTRE ÉVITÉ

EST-CE QUE CELA POUVAIT ÊTRE ÉVITÉ

Lectrice, je sais que tu m’en veux de mon silence. Je sais que tu me reproches les obligations et autres activités qui m’ont tenu loin de ce blog. À vrai dire, je dois confesser que tenir un blog militant est parfois lourd. Cela prend du temps et, écrasé par la chaleur et le poids de l’actualité, on a besoin de prendre un certain recul sur les choses. Voilà pourquoi j’ai souhaité prendre un peu de distance. Cela dit, le dictateur Valls m’a vite rappelé à mes obligations. C’était en début de semaine, à l’Assemblée Nationale, lorsque l’immonde catalan a décrété avec force vocifération qu’il était indécent de prétendre que l’attentat de Nice pouvait être évité.

Pour commencer, il convient de dire que ce n’est pas à M. Valls de déterminer ni ce qu’il est décent ou non de prétendre, ni, plus généralement, ce qu’il convient de dire ou ne pas dire. Ainsi, il y aurait en France des questions que l’on n’aurait pas le droit de se poser. Alors posons la question.

Rappel des faits d’abord. Le 14 juillet à Nice, un peu avant 23 heures, un serviteur d’Allah épris d’amour, de tolérance et de paix fonce dans la foule avec un camion pouvant transporter 19 tonnes de charge utile, faisant 84 morts dont dix enfants, (bilan hélas provisoire). Moi, un peu niais, une fois remis du choc effroyable causé par cette nouvelle immonde, je m’étais préparé à ne pas réfléchir sur le rôle des musulmans, sur la place de l’Islam, sur la responsabilité des imams et tout autre sujet pouvant laisser croire à un amalgame qu’on m’a dit qu’il ne fallait pas faire. Sauf que certains mauvais esprits trouvant que 300 morts dans des attentats en à peine 18 mois ça commençait à faire beaucoup, ont osé poser la question de savoir si tout cela pouvait être évité. Te rends-tu compte, lecteur, certains ont osé se demander si quelque chose n’aurait pas pu être fait pour éviter que des familles entières ne reviennent pas du feu d’artifice. Avoir osé dénier à un pays en deuil le droit d’une telle réflexion relève pour le coup d’une réelle indécence. Voilà pourquoi je me suis senti obligé de reprendre la plume.

Soyons clairs. l’attentat aurait non seulement pu, mais dû être évité.

Il n’y aurait pas eu d’attentat si le véhicule avait été loué à quelqu’un dont on avait vérifié les papiers l’autorisant à conduire ce type de véhicule;
Il n’y aurait pas eu d’attentat si les ressortissants étrangers auteurs de violences sur le territoire voyaient leur titre de séjour systématiquement annulé;
il n’y aurait pas eu d’attentat si les ressortissants étrangers auteurs de violences dont le permis de séjour était annulé étaient immédiatement expulsés du territoire;
il n’y aurait pas eu d’attentat si la législation relative à la circulation de ce type de camions avait été respectée;
il n’y aurait pas eu d’attentat sans une politique étrangère calamiteuse du précédent gouvernement confortée par le gouvernement actuel au proche Orient;
il n’y aurait pas eu d’attentat sans un affaiblissement des défenses identitaires et immunitaires de tout un peuple à coups d’imposture antiraciste et de culpabilisation.

Dès lors que le problème est posé ainsi, on comprend mieux pourquoi le gouvernement actuel n’a pas intérêt à ce que la question soit posée, car poser la question c’est déjà y répondre. Attention tout de même, car “trop d’attentats” pourrait devenir néfaste politiquement. En effet, le Parti Socialiste et sa majorité doivent aux attentats du 13 novembre 2015 la limitation de la casse électorale des régionales. Voilà pourquoi le gouvernement en place a passé sous silence les tortures perpétrées au Bataclan. On compte entre autres joyeusetés des gens décapités, éviscérés ou énucléés. Normalement dans une démocratie digne de ce nom aucun gouvernement ne serait resté en place. Chez nous, “circulez il n’y a rien à voir”. Et si vous osez poser des questions vous êtes racistes, indécents, islamophobe… J’en passe et des meilleures.

Donc oui le gouvernement et ses prédécesseurs portent une lourde responsabilité sur ce qui s’est passé et ils ont de ce sang sur les mains.

Alors quand on a 300 morts au compteur en moins de 18 mois, on la boucle et on s’en va.

Jacques Frantz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s