Réponse à une lettre ouverte

Réponse à une lettre ouverte
Entre les deux tours des élections régionales, la Commission d’éthique évangélique, émanation du Conseil national des évangéliques de France, a publié une lettre ouverte.

J’ai en effet pris connaissance via Facebook de la Lettre ouverte à un évangélique qui vote FN. Le deuxième tour des élections régionales a eu lieu entre temps, avec les résultats que l’on sait, mais je souhaite tout de même répondre à cette lettre qui, tu le constateras cher lecteur, ne m’a pas laissé indifférent. Il va sans dire que les réactions à cette réponse, y compris des intéressés eux-mêmes, seront publiées sur ce blog, pour autant qu’elles s’expriment avec respect et courtoisie.

Mesdames et Messieurs les membres de la Commission d’éthique évangélique,

Chrétien évangélique moi-même, j’ai lu avec un intérêt particulier votre lettre ouverte, et je dois dire que l’exhortation qu’elle renferme me pose un certain nombre de problèmes, dont je souhaite vous entretenir ici.
Vous écrivez: « Laisse la colère ! »
Déjà un présupposé que je trouve pour le moins discutable: les gens qui votent FN seraient plus en colère que les autres? Qu’est-ce qui vous dit que les électeurs du FN sont plus en colère que les autres si ce ne sont les affirmations dont les médias nous abreuvent à longueur de journaux, confinant au réflexe conditionné? N’y a-t-il pas eu de colère quand les gens ont voté François Hollande en 2012 pour se débarrasser de Nicolas Sarkozy? Vous êtes-vous alors fendus d’une lettre ouverte aux électeurs de François Hollande pour leur dire de laisser la colère? Et plus généralement, quand on vote pour une opposition quelle qu’elle soit, n’y a-t-il pas forcément, sinon de la colère, du moins du ressentiment? Sinon à quoi bon voter pour l’opposition et ne pas reconduire le pouvoir en place?
Vous écrivez:
Nous avons hésité. Qui sommes-nous pour prendre la parole ? Chacun n’est-il pas libre de voter selon sa conscience ? Est-ce à l’Eglise ou à une commission de dicter aux chrétiens ce qu’ils
doivent faire ?

Pour moi la réponse est non et trois fois non, surtout quand c’est pour aller dans le sens du courant qui, ces temps-ci, emporte déjà tout sur son passage tant il est violent, et pour en rajouter une couche à la culpabilisation médiatique qui voudrait engloutir les électeurs réguliers ou occasionnels de ce parti, qui le choisissent pour les raisons les plus diverses comme on choisit les autres partis pour les raisons les plus diverses aussi. Vous confondez ou feignez de confondre spiritualité, éthique et parti pris politique. Je sais bien que vous n’êtes pas les seuls, mais cela n’en est pas moins inquiétant. Vous vous transformez en commissaires politiques au service du pouvoir, et votre prise de position exclut potentiellement au moins 20% des membres de nos églises, si on extrapole les chiffres nationaux, et tout cela n’est pas très pastoral.
Le Front National a un peu changé de forme, sa communication est certainement plus moderne, mais les ressorts sur lesquels il joue dans l’électorat restent les mêmes : la peur et la colère. Que vous puissiez, comme nous tous parfois, éprouver ces sentiments n’a rien d’étrange, mais nous souhaiterions que vous ne vous laissiez pas entrainer sur des chemins qui sont toujours aussi éloignés de l’Evangile que lorsque le FN avait encore ses anciens vêtements.
Là j’ai l’impression d’écouter la radio. Donc, comme les médias, vous supposez que les gens qui votent FN ont le jugement et le discernement altérés et que leur choix est pure irrationalité. Si les électeurs du FN sont “moins éduqués” que les autres, ils n’ont droit à l’expression démocratique que si vous leur soufflez la bonne réponse. Vous pensez que les gens s’arrêtent uniquement au “vêtement”. C’est souvent vrai, mais c’est vrai quels que soient les partis, la conscience politique varie selon les personnes et on n’y peut rien. Je ne vois pas en quoi une personne optant pour le FN serait plus dans l’erreur morale, politique ou même théologique que celui qui vote pour des libertaires trotskistes embourgeoisés recyclés ou pour des marxistes reconditionnés et donneurs de leçons.

Etes-vous sûr(e)s d’ailleurs que les représentants de ce parti soient les mieux placés pour donner des leçons en matière de mœurs ? Sur les questions éthiques, certains sont restés très silencieux et aujourd’hui, leurs positions ne semblent pas les mêmes au Nord ou au Sud du pays.
C’est vrai, ils ont des sensibilités différentes, ce qui après tout pourrait en faire un parti comme les autres non? Mais si par exemple on souhaite par-dessus tout l’abrogation de la loi dite du mariage pour tous (ce qui, j’en conviens, ne constitue pas vraiment un programme politique en soi), pourquoi faudrait-il davantage faire confiance à la girouette Sarkozy, qui est un jour pour et un jour contre selon qui il a en face de lui, qu’à une Marine Le Pen qui, si elle est restée pour le moins à l’écart des manifestations, a tout de même promis l’abrogation? N’allez pas nous faire croire que les élus UMP ont tous été toujours très clairs sur le sujet, si ce n’est pour récupérer ce vaste mouvement qu’a été la Manif pour Tous en 2013. J’y étais, et les seuls élus FN présents, pourtant élus du peuple eux aussi, n’ont pas été invités à prendre la parole, et vous vous permettez ensuite de critiquer leur ambiguïté sur le sujet!
Croyez-vous vraiment, par ailleurs, que ce parti va vous permettre de garder votre emploi, va protéger les travailleurs les plus précaires ?
En tous cas on peut très bien, sans être extraterrestre, être favorable à une certaine forme de protectionnisme et à un retour à la souveraineté nationale, qui feraient de la France un pays parmi tant d’autres. Que je sache, des pays comme le Japon, la Turquie, la Suisse, la Russie et tant d’autres s’en sortent sans forcément ouvrir leurs frontières physiques et économiques aux quatre vents. Le débat existe, et certains des plus grands économistes sont par exemple très sceptiques sur l’avenir de l’euro. J’ai de la mémoire, et quand je vois le parcours idéologique des milieux évangéliques depuis les années 70–80, je me souviens parfaitement qu’on y était plutôt contre l’Europe, contre l’ONU, bref contre tout ce qui ressemblait de près ou de loin à l’émergence d’un gouvernement mondial… Visiblement les temps ont bien changé!
Ce parti n’est certainement pas celui d’une laïcité ferme et respectueuse, même si le mot est entré depuis peu dans son discours. En son sein se côtoient les défenseurs d’un paganisme anti-chrétien et ceux de l’aile la plus intégriste du catholicisme romain.
J’ajouterai qu’il y a aussi dans les rangs du FN des Juifs, des musulmans, et même des protestants (notamment le Pasteur Blanchard, qui mène une action remarquable en région parisienne au service des plus démunis), que Marion Le Pen a même reçu une éducation protestante dans une école du dimanche, bref, la diversité dans ce qu’elle a de bon et de moins bon, mais en quoi cela diffère-t-il des autres partis? Vous souhaiteriez que le FN soit un parti monolithique pour mieux pouvoir le dénigrer, mais pourquoi ce qui est bon dans les autres partis (diversité des sensibilités et des convictions personnelles) serait un inconvénient dans celui-ci? Faut-il vraiment vous dire tout ce qui peut animer en sous-main les autres partis, satanisme, occultisme, loges et j’en passe? C’est vous, à la suite de la cohorte politicomédiatique, qui mettez des frontières et des barbelés en prétendant que le FN est en dehors de ce qui est acceptable, ce n’est pas lui.
Vous avez peur de tous ces réfugiés ? Souvenez-vous que Jésus aussi a été un réfugié dans un autre pays à cause de la persécution du pouvoir. Souvenez-vous que Jésus aussi a vécu en banlieue, la Galilée, et souvenez-vous par-dessus tout que Jésus nous a donné comme exemple un étranger, un Samaritain, qui a agi en prochain avec la personne en détresse que Dieu avait mise sur sa route.
C’est vrai, et je m’incline ô combien respectueusement devant son exemple. Mais dans le contexte qui nous occupe, si on doit à titre individuel ou en tant qu’église assistance à son prochain quel qu’il soit, devons-nous pour autant accepter sans broncher une immigration de peuplement qui nous est imposée depuis 40 ans au risque de noyer notre identité, notre histoire, nos traditions, nos croyances et nos modes de vie dans un magma halogène sans identité ni culture propres? Ce qui est vrai à l’échelle de l’individu l’est-il nécessairement à l’échelle d’un État? Accueillir le déracinement dans sa maison ou dans son église est une chose, l’encourager politiquement et massivement en est une autre et pose de graves questions quant aux intentions réelles de ceux qui en sont à l’origine. La vraie question ne serait-elle pas plutôt de savoir qui sont les vrais responsables de cette crise des réfugiés? Ce n’est en tous cas ni le FN, qui n’est pas aux affaires, ni les réfugiés eux-mêmes, qui méritent d’être traités avec considération comme tout être humain. Donc au lieu de faire des procès d’intention, pourquoi ne pas réclamer le vrai procès de ceux qui ont conduit toute une région au chaos humanitaire? Je suis amusé de voir que ceux qui s’acharnent contre tout ce qui pourrait ressembler de près ou de loin à une défense des souverainetés nationale et des identités culturelles, des peuples européens notamment, sont les premiers à déplorer le consumérisme sans frontières, sans visage et sans identité que nous impose la mondialisation à outrance, dont le but serait de faire des habitants de la planète des consommateurs interchangeables. Enfin, précisons que les réfugiés dont vous parlez n’arrivent pour la plupart pas des pays dont ils sont originaires. Ils ont été accueillis par des pays tiers au Sud de la Méditerranée, ils y sont donc réfugiés. En affluant de ces pays vers l’Europe, ils passent juridiquement du statut de réfugiés à celui de migrants économique. Cela n’enlève rien à la misère que nous voyons ni même et surtout à celle que nous ne voyons pas, mais les mots ont leur importance et je tenais à apporter cette précision.
La situation sociale morale et spirituelle de notre pays vous désespère et vous met en colère ? En votant pour le FN vous aurez exprimé votre colère contre ces élites qui vous semblent indifférentes à votre sort, vous aurez soulagé provisoirement votre mauvaise humeur. Mais réfléchissez ! Demain les problèmes resteront et croyez-vous vraiment au fond de votre cœur que ces élus sont les mieux à même de résoudre les problèmes de notre pays ?
En tous cas dans les villes où ils ont été élus, les représentants FN ont obtenu des scores particulièrement flatteurs aux élections régionales. Pour le reste, les élus FN sont des êtres humains comme les autres, et ce n’est certainement pas ce parti qui instituera la perfection ici bas, mais feront-ils mieux ou pire que les autres? Tant qu’on essaie pas on ne saura pas. Il ne s’agit pas de jouer les apprentis sorciers, mais de prendre un peu de recul et d’analyser froidement ce qui est proposé. L’épreuve du pouvoir sera l’épreuve de vérité, et ils seront attendus au tournant comme les autres.
La haine ne construit pas une société, elle la détruit. En faisant ce choix électoral sous l’emprise de la colère, vous risquez de construire des lendemains que vous regretterez.
Je me souviens, c’était le discours qu’on nous tenait en 1981 avant l’arrivée de la gauche au pouvoir: “les chars russes sur les Champs-Élysées”… Aujourd’hui ça nous fait rigoler, mais beaucoup avaient des craintes sérieuses.
"“Laissez-nous vous rappeler les paroles d’un pasteur noir qui a dû affronter la haine et qui a refusé d’y céder :
« L’obscurité ne peut pas chasser l’obscurité ; seule la lumière le peut. La haine ne peut pas chasser la haine ; seul l’amour le peut. » Martin Luther-King

Où est la haine, du côté de ceux qui votent Front National par adhésion ou de ceux qui font semblant d’être en désaccord entre eux, pour la galerie, avant de se coaliser, de faire trembler les populations et de dénaturer le suffrage universel?
“**Vous croyez à la force de la prière : rappelez-vous alors ces paroles de Paul qui nous invitent à prier pour que nos gouvernants nous permettent de vivre en paix. Croyez-vous que le discours de haine du FN favorise la paix dans notre pays ? Croyez-vous que le repli national économique sur soi favorise la prospérité de notre pays ?”**"
Je crois surtout que Dieu a établi des barrières (famille, lois, nation) qui, outre l’église, sont censées nous protéger non pas tant contre l’extérieur que contre nous-mêmes. Le Front national n’a jamais parlé de repli sur soi, ni de fermeture du pays, c’est ce qu’on lui fait dire, mais ce n’est pas ce qu’il dit. Beaucoup de pays protègent leur économie, leur agriculture, leur industrie, et personne n’y trouve à redire. C’est vrai, notre Premier Ministre a brandi, entre les deux tours des élections régionales, la menace de la guerre civile si le FN devait arriver aux affaire. J’en déduis donc qu’il n’hésiterait pas à envoyer ses affidés et ses nervis pour miner l’autorité du nouveau pouvoir. Ce serait de la sédition et, d’après ce que je lis sous votre plume, vous en seriez également, du moins moralement, ce qui est particulièrement préoccupant pour moi, surtout de la part de la famille spirituelle qui m’a vu naître de nouveau et grandir.

La grande raison pour laquelle nous nous permettons de vous écrire, c’est que nous croyons que, quelles que soient les raisons qui peuvent vous pousser, un vote semblable est profondément contradictoire avec l’enseignement de Jésus. Il ne faut pas être naïf, un choix dicté par la colère
ne peut pas porter de bons fruits. Jamais le Seigneur ne nous a appelés au repli sur soi craintif ni à la haine de l’autre.
Il nous a appelés à la foi qui surmonte la crainte, à l’amour qui surmonte la haine. Ne faites pas le choix du pire « pour que quelque chose change ». Pensez à tous ceux et toutes celles qui auront à en souffrir les conséquences – et peut-être en ferez-vous partie ?

Parce que vous pensez que l’islam une fois bien implanté et installé en France et en position de prendre le pouvoir vous en saura gré et vous laissera à l’abri des conséquences que vous redoutez du FN? C’est votre droit, mais une brève étude de la situation des libertés religieuses dans le monde musulman devrait vous alerter, bien plus encore que la perspective de voir le Front national conquérir à la loyale une, deux, voire trois régions de France. Or, à en juger par la progression de cette religion dans notre pays, une telle éventualité n’est pas à exclure.
“ Si tous les élus ne sont pas comme nous le souhaiterions, beaucoup cherchent à bien faire. Osons nous adresser à eux pour les reprendre quand c’est nécessaire, encourageons ceux qui s’engagent pour le bien de tous. Mais ne donnons pas nos voix à ceux qui ne savent qu’attiser la
peur, la colère, le mépris et finalement la haine.

Décidément vous la voyez partout, la haine! Certes, il faut oser aller voir un élu si on le juge nécessaire, élu Front national compris.
Notre foi concerne notre vie dans tous ses aspects, notre manière de voter aussi. Votre liberté est entière et nous ne voulons rien d’autre que de vous exhorter fraternellement à ne pas vous laisser emporter mais à chercher aussi dans les choix électoraux, la sagesse de Dieu.
Votre exhortation, si elle ne se veut pas contraignante, n’a rien d’éthique. Vous outrepassez votre mandat en prenant position politiquement pour un camp, vous aliénant potentiellement une bonne partie des membres de vos églises, ce qui n’est pas très pastoral. De commission d’éthique, vous devenez commission politique, qui plus est dans un contexte ou plus de six millions de français sont quotidiennement insultés et dénigrés par les politiques et les médias.
Je ne suis encarté ni au Front national ni ailleurs. Certains aspects de ce parti me posent même problème. Toutefois, quand je vois à quel point les politiques et les médias s’évertuent à exclure ce parti du champ démocratique, quand je vois avec quelle constance ils en font l’unique objet du débat électoral, je me dis qu’ils n’ont d’autres fins que de défendre leurs prébendes par tous les moyens, avouables ou pas, et je suis troublé de voir une commission comme la vôtre se prêter à ce jeu, elle qui a exprimé des positions éclairées et éclairantes sur des sujets éthiques autrement plus profonds et complexes. Évidemment, cette affirmation ne tend pas à généraliser, beaucoup d’élus sont honnêtes et sincères.
Vous l’aurez compris, je désapprouve, en l’occurrence, votre démarche, mais j’apprécie le fait qu’une autorité morale puisse s’exprimer au nom du “mouvement” évangélique, particulièrement fragmenté. Votre responsabilité n’en est donc que plus grande, particulièrement vis-à-vis des consciences les plus faibles ou les plus fragiles.
Très cordialement,
ADM

Publié par

Alain de Malte

Attaché au Seigneur Dieu et à sa parole, je crois que la nation est un des remparts contre la barbarie et la folie des hommes. Encore faut-il la préserver et en faire le meilleur usage, et c'est là me semble-t-il, le sens de ce blog auquel je suis fier de pouvoir contribuer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s