Un engagement pour la vie aux élections européennes.

Christine Boutin a annoncé ce jour qu’elle démissionnait de la présidence du parti chrétien démocrate qu’elle avait fondé pour lancer, avec notamment Béatrice Bourges et Jean-Claude Martinez, un mouvement pro vie à l’occasion des élections européennes. faut-il se réjouir?

J’ai envie de dire que c’est à la fois une bonne et une moins bonne nouvelle.
Ce qui est positif avant tout c’est que les lignes bougent à droite. On va peut-être enfin assister à une refondation tellement attendue par les électeurs de droite. Même si pour la galerie, Christine Boutin affirme que des gens de gauche sont les bienvenus, personne n’y croit vraiment. Je crois que c’est bien là une nouvelle manière de faire de la politique à droite.
À l’heure où j’écris quel est l’état des lieux de la droite en France.
Nous avons une UMP, partie intégrante du système aux visions ultra-libérales et cosmopolites qui crée une fausse alternance avec le PS. On s’en rend mieux compte au niveau du parlement européen où les deux partis votent à peu près la totalité des textes de concert.
Ensuite, nous avons le Front national en pleine mutation. L’erreur de Marine Le PEn est de faire semblant de croire à une dédiabolisation possible. Cette dédiabolisation est absolument exclue. Marine en fait tellement pour la dédiabolisation qu’elle finit par perdre une grande partie de sa crédibilité à droite. La pire des erreurs est d’avoir choisi de ne pas être visible au sein de la résistance aux projets de mariage entre personnes du même sexe, à la GPA, à la PMA et à toutes les lois bioéthiques votées ou en passe de l’être. La frange catholique du parti est heurtée et les interventions courageuses de Marion Maréchal Le Pen ou de Bruno Gollnisch ne suffiront pas à redresser la barre. Conséquence, un vide est laissé à droite. C’est ce vide que cherche à combler Christine Boutin et ses amis. On peut en tirer plusieurs enseignements:
1. Le cordon sanitaire anti FN fonctionne de moins en moins. La diabolisation de Jean-Claude Martinez, ancien vice-président du FN et figure brillante de ce parti dans les années 80 ne fonctionne plus. C’est un homme brillant très apprécié y compris de ses adversaires au parlement européen. C’est un grand juriste, un peu provocateur, mais aux connaissances et aux moyens d’expression très solides.
2. Ceux qui se sentaient orphelins après la cuisante défaite de Gollnisch à la présidence du FN pourraient retrouver, y compris sans l’intéressé, une forme de revanche.
3. Ce que ‘électorat de droite attend depuis des années est peut-être en train d’arriver, à savoir des lignes qui bougent à droite. On ne peut plus se contenter d’un pays dirigé à gauche, avec une gauche qui a tous les leviers sans contre-pouvoirs alors qu’elle est minoritaire dans l’opinion. Sa seule force aujourd’hui est les alliances qu’elle peut se permettre sans tabous y compris avec les éléments les plus violents de l’extrême-gauche, alors que la droite du système respecte scrupuleusement le cordon sanitaire qui lui est imposé depuis plus de 30 ans.
Du coup, la diabolisation de ce nouveau courant risque d’être plus difficile. En effet, le nouveau courant, en aspirant des personnalités venues de toute la droite sera beaucoup plus difficile à diaboliser. En effet, il sera difficile à la gauche et à ses relais médiatiques de faire croire à la bête immonde dans un parti dirigé par mamie Boutin. Du coup, une partie de l’UMP pourrait avoir moins de scrupules à faire des alliances avec un mouvement qui n’a pas eu le temps de ne pas être présentable.
Reste la question européenne.
Boutin affirme qu’elle est pro-européenne, ce qui, par parenthèse, ne veut rien dire. On peut aussi être pro-asiatique ou pro océanique si on habite en Nouvelle-Zélande. Je suis certain qu’avec un Martinez à ses côtés elle sera instruite de la vraie nature de Bruxelles.
Bref, avec une Christine Boutin qui rassure ces dames qui vont à messe et Béatrice Bourges et Jean-Claude Martinez pour construire un vrai projet, on peut espérer un vrai changement à droite.
Certains vont dire que Christine Boutin est un ersatz de Sarkozy, qu’elle a siégé dans son gouvernement, qu’elle a été utilisée par Chirac pour piquer quelques voix au FN en 2002, ce qui n’a du reste pas marché, et que donc elle serait un peu du système. Je répondrai d’abord que bien qu n’étant pas de ses partisans, je suis admiratif de la manière avec laquelle elle s’est battue contre les projets de dénaturation du mariage ces derniers mois. ensuite, la droite ne pourra sortir de l’ornière que si elle tire un trait sur le passé. Peut-être verra-t-on demain une coalition composée de militants du PCD, mais aussi du RPF du PDF et d’une partie de l’UMP, réduisant ce parti à un ménage à trois composé de Sarkozy, Copé et Fillon.
En tous cas on continuera de suivre tout cela de près.
bonne chance à Christine, Jean-Claude et Béatrice

Jacques Frantz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s