MENACES DANS L’AFFAIRE VINCENT LAMBERT: INFO OU INTOX?

MENACES DANS L’AFFAIRE VINCENT LAMBERT: INFO OU INTOX?

Dans la bien triste affaire concernant Vincent Lambert, tétraplégique depuis un accident de la route en 2008, les médecins affirment avoir reçu des menaces et des pressions.

On soupçonne en réalité une véritable intoxication dont la gauche et plus largement les partisans de la culture de mort ont le secret. Si on entend bien l’une des soeurs partisane de l’exécution de Vincent Lambert, il suffirait de parcourir le web pour trouver ces prétendues menaces. Eh bien croyez-moi si vous voulez, mais elle et moi ne devons pas “parcourir” le même web. Parce que si j’ai trouvé de très nombreuses allusions à des “menaces” contre l’équipe médicale, je n’ai pas trouvé la moindre trace de ces menaces. Avouez que c’est troublant. Pas de traces non plus de plaintes pour menaces de la part du service du CHU de Reims.

Alors bien sûr on ne peut pas exclure çà et là un imbécile qui aurait posté des menaces contre les médecins ou je ne sais qui d’autre. Sauf que Google ne me les a pas affichées. À croire que Google a partie liée avec le complot intégriste. Une chose est en tous cas certaines, c’est qu’il y a une disparité évidente entre la référence aux menaces et les menaces elles-mêmes. En bon français, cela s’appelle de la manipulation. On fait mousser quelque chose d’inexistant ou presque. En effet, je ne peux pas exclure le fait d’avoir manqué quelque chose. Mais croyez-moi j’ai cherché. Du reste, si quelqu’un désire, dans les commentaires, poster un lien vers ces fameuses menaces, il est le bienvenu. En revanche, monter en épingle l’écrit d’un cinglé ou de quelqu’un de désespéré est purement malhonnête. Si c’est la seule chose que les partisans de l’euthanasie ont trouvé pour ne pas perdre la face, c’est, – à l’image de leur combat- tout à fait lamentable.

On a parlé ensuite de pressions. Il est vrai que les militants de la cause homosexuelle, de la cause de l’euthanasie ou de l’avortement ne font jamais de pressions. Bon là c’est vrai qu’on a le droit puisque ce sont de bonnes causes. ce sont les causes du bien, du camp des gentils.

alors bien entendu, ne nions pas qu’il y a eu des pressions. Du reste, sans ces pressions, Vincent Lambert et derrière lui peut-être des centaines de personnes dans son cas qui sont aujourd’hui traitées sans que cela fasse de problèmes, seraient en état végétatif, mais côté racines, au cimetière. Donc non seulement je me félicite qu’il y ait eu pression, mais encore je me félicite que cette pression ait porté leurs fruits.

C’est le propre d’un état de droit que le débat s’exprime et que des pressions se fassent. Soyez en tous cas sûr que la pression ne se relâchera pas. La rue, le terrain, l’espace militant n’est pas le seul apanage des partisans de la culture de mort et de la gauche. Nous nous le sommes appropriés désormais et il va falloir faire avec.

À ce titre, le passage en force du mariage pour tous n’est pas une défaite, et le sursis accordé à Vincent Lambert est déjà une victoire. On ne lâchera rien, jamais, jamais, jamais.

Jacques Frantz