ET PENDANT CE TEMPS, VOUS SAVEZ CE QUE FAIT GRIVEAUX?

ET PENDANT CE TEMPS, VOUS SAVEZ CE QUE FAIT GRIVEAUX?

Une chose me fait plaisir. Freluquet a reçu cinq sur cinq le message de ses maîtres. Comme quoi quand on sait parler à Freluquet, Freluquet sait obéir.
Une chose toutefois me turlupine. Qu’est-ce que Freluquet a promis à Buzyn pour aller se prendre une branlée chez les rouges? C’est vrai quoi elle avait le cul bien callé dans son fauteuil ministériel et voilà qu’il faut qu’elle aille se geler les miches y compris dans le XVIIIE chez les gueux pour essuyer les quolibets et les railleries des mauvais esprits. Heureusement qu’il y a le réchauffement climatique.

Tout à l’heure France Info a diffusé le discours d’adieu du désormais ex-ministre. Je t’avoue lectrice que je n’ai écouté que les dernières syllabes car je m’y suis pris trop tard, et en plus ça ne m’intéresse pas. En revanche, quelqu’un lui a demandé ce qui l’avait fait changer d’avis. Et là, plus d’image, plus de son, “à vous les studios”.

Très franchement, je ne crois pas au sens du sacrifice chez un homme politique. En conséquence, je donnerais beaucoup pour savoir ce que Freluquet a mis comme lot de consolation dans le cas fort probable où la Buzyn devrait se contenter d’un strapontin au Conseil de Paris. Parce que les élections municipales ayant une dose de proportionnelle, l’opposition est assurée d’être représentée. Du coup, non comptant de perdre l’élection, les battus sont contraints de faire de la figuration dans les Conseils municipaux. Aussi je doute que Buzyn ait lâché l’os pour l’ombre. Et vu que la contre-partie va coûter bonbon au contribuable, on aimerait qu’un journaliste autre que Mediapart enquête sur la question. Ce ne devrait pas être trop difficile pour nos fins limiers du Monde ou de Libé.

Dès que vous avez la réponse, vous venez me le dire. Je suis impatient.

Jacques Frantz