NE TOUCHEZ JAMAIS À NOS SOIGNANTS

NE TOUCHEZ JAMAIS À NOS SOIGNANTS

Il est en train de se passer dans notre pays des choses d’une gravité extrême. J’ai tenté, avec mes modestes moyens, et sans succès, de venir en aide à une soignante d’un hôpital public du sud de la France.

La personne refuse de recevoir l’injection, tout simplement parce qu’elle a peur. A-t-elle raison d’avoir peur? Ce n’est pas le sujet. En revanche, la manière avec laquelle sa hiérarchie la méprise, la menace, la harcèle et l’intimide fait très peur et en dit long à ceux qui refusent de prendre acte du fait que nous sommes en vraie dictature.

Cette personne subit de sa hiérarchie un harcèlement constant. Il ne se passe pas un jour sans que sa cadre lui demande où elle en est “dans son parcours vaccinal”. Cette personne reçoit chaque jour des menaces mettant en jeu son moyen de subsistance.

Ce n’est pas tout!

À bout de nerfs, cette personne a demandé un arrêt de travail à un médecin car elle est au bord du burnout. Le médecin le lui a refusé au motif qu’elle demandait un arrêt pour éviter l’injection.

Trouvez-vous sain qu’une personne aille prendre en charge des patients dans cet état? Trouvez-vous sain qu’un pays maltraite à ce point les personnes les plus dévouées que nous devrions tous prendre en exemple?

Après ça pas besoin d’aller donner des leçons à la Corée du nord ou à l’Afghanistan. La Corée du nord se dit démocratique. Je ne suis pas certain qu’elle ait des leçons à recevoir de la part d’un Macron, d’un Castex ou d’un Atali.

L’Afghanistan, quant à lui, se dit libéré. Je ne sais s’il a raison ou tort. Ce que je sais en revanche, c’est que l’Occident a aussi ses Talibans. Qu’ils s’appellent Draghi, Macron, Berset, Merkel, Biden ou Johnson, ils ne sont pas moins extrémistes. Sauf que leur religion à eux ce n’est pas l’Islam, c’est la corruption, la concussion, le conflit d’intérêt et le mépris haineux à l’égard de ceux qu’ils sont chargés d’administrer.

Je ne finirai pas ce billet sans un mot d’admiration pour les infirmiers et les aide-soignants qu’on a laissés en première ligne sans la moindre protection, ainsi que pour les pompiers qu’on chasse après les avoir laissés caillasser par les chances pour la France qu’on a injectés dans la société avec les mêmes méthodes qu’on utilise aujourd’hui pour nous injecter le poison de Pfizer et consort.

Jacques Frantz

1 commentaire

  1. Je suggèrerais de se tourner vers l’association des victimes de la covid 19 et notamment de télécharger la lettre type appropriée au cas de cette malheureuse soignante pour contester en toute légalité les graves préjudices qui lui sont infligés :

    https://association-victimes-coronavirus-france.org/2-courriers-type-pour-salaries-du-prive-public-concernant-le-refus-de-lobligation-vaccinale/

    Surtout ne pas se laisser faire, ne pas céder à la panique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :