LA SUISSE A VOTÉ POUR L’INTERDICTION DE SE CACHER LE VISAGE

LA SUISSE A VOTÉ POUR L’INTERDICTION DE SE CACHER LE VISAGE

Certains m’ont demandé de faire un article sur le résultat de l’initiative de l’UDC interdisant de se cacher le visage.

Voici une très courte analyse.

Commençons par dire que la mesure visait sans vraiment le dire les atours des musulmanes. Qu’ils s’appellent Bourka, nikab ou je ne sais quoi d’autre, une partie de la population a du mal à s’habituer à ce genre de signe ostentatoire de présence migratoire. L’UDC a voulu réitérer le coup politique de 2009 où une initiative interdisant les minarets avait été approuvée à plus de 57%.

Faut-il se réjouir de ce que les Suisses, à une courte majorité, ont réaffirmé chez eux leur culture et leurs moeurs?

Oui et non. D’abord parce que c’est une courte victoire. Je ne serais pas étonné que dans certains cantons, des bulletins pour le “oui” aient été oubliés au fond des tiroirs. Si la votation avait eu lieu il y a 20 ans, je pense que le “oui” l’aurait emporté avec 80% des suffrages. Ce qui est intéressant, c’est de voir la dissonance cognitive de la gauche et en particulier des femmes. Parce qu’au risque de t’étonner ma belle lectrice, tu sauras que les féministes ont appelé à rejeter l’initiative. Tu m’as bien entendu. Les mêmes sorcières qui appellent la police pour un regard un peu appuyé ou pour un simple compliment de courtoisie, les mêmes qui, si elles avaient une arme à feu la dégaineraient pour un sifflet ou un propos un peu insistant on appelé à ne surtout pas faire barrage au pire des machismes qui consiste à emballer les femmes même par 35 degrés à l’ombre comme des esclaves.

Que la Suisse ressemble au Pakistan ou à l’Iran ne les gêne pas. Par contre, si des yeux se baladent… Je vous raconte même pas! Leur argument? “les femmes qui se voilent c’est leur choix”. T’as qu’à croire. C’est vrai que les femmes ont vachement de libertés en Iran, au Pakistan, dans les pays du Golf, bref, partout où la religion du saint Prophète règne en maître de droit divin. Et ça ne s’est pas arrangé au cours de la dernière décennie. Partout où l’islam était relativement modéré avec certains contrepouvoirs relativement laïques, les grandes épopées américaines ont permis à un Islam beaucoup plus radical de s’installer durablement et de déborder en Europe. Par conséquent, s’il y a quelques grues militantes qui, pour cracher dans la soupe occidentale, portent un voile par militantisme, je n’ai pas endtndu dire que l’Islam était un modèle d’émancipation féminine. Alors bien sûr ce n’est pas la première fois que la gauche dysfonctionne du point de vue idéologique. J’irais même jusqu’à dire que si la gauche était cohérente, elle ne serait pas la gauche. Cependant, il y a une logique:
En Suisse aussi, la gauche compte s’installer durablement dans les fauteuils institutionnels. Elle procède à une modification en profondeur du corps électoral avec l’immigration de masse et les naturalisations, tout en se constituant une clientèle.

  1. On fait rentrer des musulmans; 2. On les naturalise et 3. On leur offre des susucres. Ça a marché dans le reste de l’Europe, pas de raison que cela ne marche pas en Suisse.

Ce qui est fort dommage, c’est que pendant ce temps, des votations au moins aussi importantes sont passées plus discrètement. Je pense notamment à la ratification de l’Accord de libre échange entre la Suisse et l’Indonésie qui permettra à ce modèle de démocratie d’importer en Suisse des produits contrefaits et qui permettra par la même occasion à des entreprises suisses de délocaliser.
Une chose positive tout de même. Puisqu’il est désormais interdit de se cacher le visage, plus question d’obliger qui que ce soit à porter un masque en public. Tu ne le répèteras pas belle lectrice, mais j’en connais qui ont anticipé.

Jacques Frantz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.