LA FABRIQUE DU MENSONGE

LA FABRIQUE DU MENSONGE

Pour ceux qui auraient eu la chance de ne pas le voir, j’ai regardé pour vous l’émission de France5, “La fabrique du mensonge”.

J’ai décidé d’écrire cet article en complément de l’article que j’ai écrit hier sur le cas de cette journaliste Suisse qui se prétend victime de menaces de mort. Parce que ce programme illustre parfaitement ce que je dénonçais, à savoir les générateurs de violence.

Le programme de France5 est un programme qui est, si on n’y prend pas garde, ultra toxique. Outre qu’il a pour premier objectif d’effrayer le nigaud qui serait tenté de s’écarter de la Version Officielle, ce film est dangereux en ce qu’il fait exactement ce qu’il dit qu’il ne faut pas faire. Il diffame, il ment (au moins par omission), et il ne procède que par amalgame. Cependant, ce n’est pas tout! Ce film est une véritable boussole qui montre le Sud. C’est-à-dire que vous y trouverez un annuaire à peu près complet de ce qu’il ne faut pas voir, pas entendre et pas faire.

Si vous ne connaissiez pas Silvano Trotta ou Thierry Casasnovas, vous ne pouvez plus ignorer leur nom. Je n’ai pas compté, mais le nom de Thierry Casasnovas est prononcé au moins une trentaine de fois. C’est une publicité gratuite inespérée à une heure de grande écoute.

L’autre danger de ce programme, c’est sa malhonnêteté. Parce que réaliser un tel amalgame entre Thierry Casasnovas, Bernard Fourtillan, Jean-Jacques Crevecoeur et Didier Raoult est juste une imposture qui n’a rien à voir avec l’information.

Bien entendu, tous ces protagonistes n’ont absolument aucun droit de réponse. C’est un outil de propagande grossier.

Une autre grande cible, le réalisateur du film “Hold-up” de Pierre Barnérias. Lui-même autrefois journaliste à la télévision, a réalisé un film documentaire de presque 4 heures sur le traitement de la crise sanitaire. Or, résumer un tel travail, quoiqu’on en pense par ailleurs, au seul mot de complotisme est simplement ridicule. Parce que Hold-up » donne la parole à des scientifiques, des journalistes et même un ancien ministre de la santé lui-même médecin. Par conséquent, à ce niveau de bêtise, ce n’est plus du résumé, c’est de la réduction stupide.

Bref, ce film que vous pourrez voir en replay sur le site de la chaîne, est un concentré de désinformation partiale. Ce programme fait à peu près tout ce qu’il reproche à ceux qu’il vilipende. Un tissu univoque de désinformation, d’amalgames et de réductions.

J’invite les esprits faibles qui se laisseraient déstabiliser par ce genre de navet pour décérébrés à se poser une seule question: Que doit-on faire lorsqu’on est confronté à un reportage univoque, sans aucun débat contradictoire et sans offrir aux protagonistes la moindre chance de s’expliquer? À mon avis, on zappe. On laisse les gagneurs de la mondialisation et les petits marquis du Système dans leurs excréments. Et surtout, on évite de leur donner du grain à moudre par des menaces. C’est presque à se demander s’ils ne veulent pas à toute force générer la violence et la haine dont ils se prétendront ensuite les victimes.

Je vous l’ai dit! La meilleure réponse, c’est “éteindre la télévision”. Et là, je vous garantis qu’ils seront en panique!

Jacques Frantz

2 commentaires

  1. s’agissant de l’ancien ministre de la santé, lui-même médecin de son état, il convient de préciser qu’avec le courage de celui qui quitte le navire dès la première vaguelette, il s’est publiquement désolidarisé du film dès la sortie de sa première version, quand sont parvenues à ses pauvres petites oreilles fragiles les premières accusations de complotisme proférées contre ce travail. Il a donc disparu de la nouvelle édition remaniée du film. Par ailleurs, je crois savoir que France 5 fait partie du groupe France Télévision qui rassemble les chaînes publiques de la télévision française. Or ces gens se sont arrogé l’autorisation de diffuser des extraits du film sans jamais en avoir demandé préalablement les droits à la production. Dans quel monde se croient ces gens-là ? Preuve s’il en fallait encore une, qu’il n’y a pas mieux placé que l’État ou les entreprises de service public financées par le contribuable, ce qui revient au même, pour se placer de fait au-dessus des lois et de leurs concitoyens. CQFD.

    1. C’est très juste Isabelle. Mais j’ai voulu mettre le nez dudit ministre où tu imagines. Il est tellement minable qu’il a dit pour se dédouaner qu’il croyait que c’était un reportage pour France2. Cependant il me plaît assez de dire qu’il en était. Ça sent bon hein? Tu en reprendras bien un peu de ta M…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.