NOTRE-DAME, ON ALLAIT OBLIER LES PAUVRES

INCENDIE #NOTRE-DAME, ON ALLAIT OBLIER LES PAUVRES
Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce qui s’est passé à Paris, ce 15 avril un peu avant 19 heures n’a laissé personne indifférent. Pensez, même Mélenchon était ému. Pourtant il est important de se demander quelles questions nous sont posées avec cet événement. De même, que se passe-t-il dans cette classe politique d’habitude totalement indifférente aux malheurs de l’Église, qui verse des larmes de crocodile et qui s’inquiète de la tunique de Saint-Louis et de la Couronne d’Épines du Christ? Voilà que tout d’un coup, après avoir laissé profaner cette même église par les femens, on pleure, on s’alarme, on s’indigne sans se préoccuper du fait que depuis le début de l’année 2019, ce sont plus de 60 lieux de culte catholiques qui sont profanés.

Et puis, le temps de l’émotion passé et les larmes de crocodiles séchées, voilà que renaît la démagogie la plus crasse. C’est cette démagogie qui souille tout. L’androgyne de l’Élysée promet une reconstruction en 5 ans. Ça tombe bien, il faut récupérer les suffrages des chrétiens démocrates de centre gauche (élections européennes obligent), et surtout il faut réussir la farce des jeux olympiques organisés en dépit du peuple et alors que plus personne ne veut les organiser dans le monde tant les peuples se sont saignés. Et puis, la gauche restant la gauche, c’est-à-dire malhonnête et moralisatrice, il y a ceux qui se sont émus de ce que l’argent coulait à flot pour restaurer l’un des plus grands joyaux de la chrétienté, alors que le pays bat des records de pauvreté. C’est bizarre, mais on n’entend pas ces gens lorsque sont publiés les salaires indécents de merdeux qui jouent au foot, ou lorsque nos élites corrompues se mettent en tête d’organiser les jeux olympiques.

Au long de ces lignes, j’ai toujours eu à coeur de mettre en garde contre la gauche pour tout ce qu’elle a de peu respectable. Outre sa malhonnêteté, sa permanente duplicité et son incompétence, la gauche aime à se vautrer dans la démagogie la plus abjecte. En traçant le parallèle entre la restauration d’un joyau du patrimoine qui par parenthèse reçoit 14 millions de visiteurs par an avec tout ce que cela comporte comme répercussions bénéfiques, et les problèmes sociaux économiques du moment, les bonnes consciences de gauche prouvent s’il était besoin leur absence totale de vision. Cependant, outre la gauche, apprends cher lecteur à te méfier de ceux qui sont pleins de bons sentiments. Lorsque Marie verse sur les pieds du Christ un parfum de grand prix, un homme proteste en disant que ce parfum aurait pu être vendu 300 pièces d’argent au bénéfice des pauvres. Or on apprend que non seulement l’homme s’est fait traitre pour à peine le dixième de cette somme, mais encore qu’il piquait dans la caisse. Par conséquent cher lecteur je t’invite à te méfier des gauchistes pleins de bon sentiments toujours pressés de faire la morale et par la même occasion tes poches.

J’entends déjà les commentaires de ceux qui disent que la démagogie n’est pas l’apanage de la gauche et que d’aucuns votant à droite avaient eu le même sentiment en voyant les milliards s’accumuler pendant que, sur les braises encore fumantes, pleurait Margot. Ma foi ce n’est pas une excuse. Lorsque des gens de droite, complexés de ce qu’ils sont et de ce qu’ils pensent s’achètent une morale au rabais en répétant les conneries de la gauche, il ne faut pas hésiter à les dénoncer.

Jacques Frantz

Note: Le texte évoqué dans cet article se trouve dans l’évangile de Jean au chapitre 12 versets 5 à 8.

Une réflexion sur “NOTRE-DAME, ON ALLAIT OBLIER LES PAUVRES”

  1. En effet, il disait cela, non parce qu’il se souciait des pauvres, mais parce qu’il tenait la bourse et volait ce qu’on y mettait… J’ai une amie qui aime Notre-Dame et qui, à la mesure de ses modestes moyens, a donné ce qu’elle pouvait pour cette cause. Cela ne l’empêche pas chaque semaine, de porter un sandwitch et un grand café bien chaud à un SDF avec qui, semaine après semaine, elle a fini par tisser une relation de confiance… et qui lui coûte plus cher que son don ponctuel pour Notre-Dame. Contrairement à ce que l’on entend un peu partout, ce sont souvent les mêmes gens qui aident leur prochain autant qu’ils le peuvent et manifestent leur amour pour ce joyau de l’art gothique et de la chrétienté. Alors halte à la démagogie et au mélange de tout, bref au grand n’importe quoi !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.