LE CHAPON PÈTE UN PLOMB

LE CHAPON PÈTE UN PLOMB

Décidément, la dictature en marche a du mal à retenir ses nerfs face à l’opposition.

Comme toutes les dictatures, celle d’Emmanuel Macron a le souci de la communication. Aussi, comme il lui faut sauver les apparences, elle tolère encore une opposition. Elle la tolère, à condition toutefois que ladite opposition ne dépasse pas certaines limites que nous n’oserons pas appeler “ligne rouge”.

Ainsi, le président aux deux alliances a poussé son petit coup de gueule aigu face aux injonctions de quelques députés FN ou patriotes qui osaient, – crime de lèse majesté – demander des comptes suite à ses coups de pétoire en Syrie.

Alors bien sûr nous allons mettre un lien vers cette vidéo, mais surtout nous allons répondre point par point tant que les réseaux sociaux nous le permettent. Parce que quand le régime sera devenu cubain, ce sera beaucoup plus difficile.

Oui il y a des textes internationaux qui condamnent l’utilisation de l’arme chimique. Mais il y a aussi des textes internationaux qui condamnent l’utilisation de la force sans mandat des Nations Unies.

Oui le Conseil de sécurité a condamné l’utilisation d’armes chimiques. S’il a pu le faire, c’est que la Fédération de Russie ne s’y est pas opposée. Par conséquent si elle s’oppose aujourd’hui aux frappes contre la Syrie, c’est peut-être qu’elle a de bonnes raisons de croire que la Syrie n’a rien fait de condamnable contrevenant à la Résolution 2118.

Si je poursuis l’étude linéaire du discours du chapon, je suis halluciné de la qualité du français de celui qu’on nous présente comme un monument de culture. “À plusieurs reprises, plusieurs membres de la communauté internationale se sont organisés pour impuissanter l’ONU et l’organisation internationale de lute contre les armes chimiques…” Là, quand Pipeautron a recours aux néologismes douteux pour appuyer son argumentation, on mesure le vide abyssal sur lequel ladite argumentation s’appuie. Je passe sur la suite où le chihuahua cocaÏnomane fait semblant de s’indigner car lorsque la feinte émotion fait place à toute argumentation, le commentateur ne peut que faire défection.

Lorsque Jupiter reprend son calme, c’est pour avoir de nouveau recours aux arguments spécieux. Ce n’est en effet pas la communauté internationale qui a agi, mais un triptyque d’États voyous. Ces États ont agi sans mandat et surtout sans la moindre preuve. Pire! Par leur action préalable à toute enquête, ils ont détruit des preuves. Je ne doute pas que le petit va-t-en guerre va faire donner ses avions pour faire appliquer toutes les résolutions en suspens. La 242 et la 338 au hasard?

Jacques Frantz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.