APRÈS L’IRONIE LA COLÈRE

APRÈS L’IRONIE LA COLÈRE

Belle lectrice, je sais que tu as été quelque peu décontenancée par ma réaction ironique à chaud. Je te le confesse, si j’avais réagi autrement, j’aurais probablement été violent et je sais que tu n’aime pas ça. Pourtant, le sentiment qui domine est bien un sentiment de colère.

Le scénario est désormais hélas bien rodé. Une info selon laquelle des explosions auraient été entendues, puis ça va crescendo jusqu’à l’édition spéciale sur toutes les télés et radios dites d’information. L’édition spéciale durera trois jours. Puis entre en scène Docteur Caseneuve qui, dans un magnifique exercice de langue de bois aggloméré nous explique doctement comment il va renforcer notre sécurité.

Étape suivante: Entrée en scène de Valls. Là, c’est la scène “coups de gueule”, “coups de menton”. Ce type est génétiquement malade. Il a reçu les gènes du franquisme dont il n’a retenu que les méthodes sans la vision qui va avec. Car si la vision de Franco était de construire et consolider la nation Espagne, Valls emploie des méthodes tout aussi contestable pour détruire et déliter la nation France. Enfin, entre en scène le plus mou, le plus pitoyable, le plus médiocre, en rapport avec la fonction qu’il occupe, celui que je n’ai même pas besoin de nommer tellement il est innommable. C’est drôle, mais en l’entendant le jour des attentats, j’avais l’impression de lire le début de mon propre article pourtant, je le jure, publié avant son intervention.

Ce qui est révoltant, c’est que, et on ne le dira jamais assez, ces gens ont une capacité de résilience et de persistance funestes. Résilience, parce qu’on a l’impression qu’ils savent se jouer et, ce qui est pire encore, qu’ils savent jouer avec les événements qu’ils soient festifs ou dramatiques. Il sont capables de tirer un profit politique aussi bien d’une victoire de l’équipe nationale que d’attentats et de leurs lots de cadavres.

Ces gens-là ont le culot et le front de dire et de répéter qu’il nous faut davantage de métissage et de “vivre ensemble”, alors que c’est précisément cette idéologie qui nous a conduits là où nous sommes aujourd’hui. Des gens sensés auraient battu leur coulpe en disant qu’ils avaient fait fausse route et qu’il fallait à tout prix corriger le tir. Là non. Il nous imposent plus d’Europe avec son lot de criminalité transfrontière, plus de déracinement et de métissage et plus de ce sacosaint “vivre ensemble”. Or ce que l’ordure qui s’engraisse à l’Élysée et ses hommes de main oublient, c’est que vivent ensemble ceux qui se sont choisis. et moi je n’ai pas choisi de vivre avec Abdeslam, Merah et les autres. Je n’ai pas choisi de vivre avec une véritable horde du Magreb en échec politique et économique. Le pis est que le Magreb qui s’invite chez moi n’a pas davantage choisi de vivre avec moi. Il a choisi d’exporter son mode de vie, ces moeurs et coutumes dût-il pour cela écraser ce que je suis ce qui est moi. Il est bien évident et je ne le répèterai jamais assez non plus que cela ne saurait s’appliquer aux personnes minoritaires hélas qui savent s’accomoder des deux cultures, qui apprécient ce qui est nous, notre “bien vivre” notre compagnie, et qui savent se nourrir de ce qui est nous; ils savent aussi nous nourrir de leurs différences sans nous imposer de devenir différents. Hélas, je le répète, ils sont une minorité. Mais tout de même, que faut-il donc qu’il arrive pour que l’on soit débarrassés de cette classe dirigeante à bout de souffle qui n’a d’autre vision que de rester assez longtemps pour piller et détruire?

Alors plus que jamais le “Hollande dégage” qui est le maître mot de ce blog est plus que jamais d’actualité.

Jacques Frantz

Une réflexion au sujet de « APRÈS L’IRONIE LA COLÈRE »

  1. Colère légitime et sainte comme le fut celle de Moïse devant l’ingratitude des enfants d’Israël adorant le veau d’or en lieu et place du Dieu de fidélité qui venait juste de les sauver du joug de pharaon… ou comme celle de Jésus chassant les marchands du Temple et renversant la monnaie des changeurs. Lorsque la colère ne pèche pas (Éphésiens 4:26), on sait qu’elle est juste aux yeux de Dieu.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s