DÉSORMAIS, IL NE FAUDRA PLUS VOUS PLAINDRE.

DÉSORMAIS, IL NE FAUDRA PLUS VOUS PLAINDRE.

J’ai envie de dire que c’est comme à chaque fois. L’essai n’est jamais transformé et les catastrophés du premier tour reviennent triomphants certains d’avoir écarté la bête immonde.

Sauf qu’en l’espèce, (si l’on exclut l’hypothèse, toujours plausible, d’une fraude électorale), la situation est gravissime. Alors gens du Nord et d’ailleurs, il ne faudra plus vous plaindre lorsqu’on cherchera à vous imposer des prétendus réfugiés. Il ne faudra plus vous plaindre lorsqu’on fera sauter l’appartement voisin du vôtre parce qu’il servait de planque à une armée de voyous venus de Belgique, de Syrie ou de Turquie pour semer la mort au nom du Califat. Il faudra, et c’est malheureux, cesser de vous plaindre lorsque vos soeurs, vos frères, vos parents ou vos enfants se feront faucher par des groupes de tarés armés de fusils d’assaut qu’on aura laissés entrer en masse par des frontières non gardées (je parle des tarés et des fusils d’assaut). Petits Chrétiens de pacotille, il ne faudra plus vous plaindre lorsque vos églises ou autres lieux de culte brûleront ou seront vandalisés dans l’indifférence générale d’un gouvernement et d’une classe médiatique trop occupés à protéger synagogues et mosquées. Français installés depuis des siècles sur le territoire, Français par le sang reçu et par le sang versé, il faudra cesser de gindre lorsque vos enfants, sacrifiés sur l’autel de la concurrence mondialisée et des délocalisations seront jetés à la rue parce qu’il faut faire de la place à des arrivants de fraîche date plus nombreux, plus vindicatifs et plus dangereux que vous.

Combien faudra-t-il de Bataclans pour que vous compreniez que seule une Nation solide à l’intérieur de frontières sûres peut nous protéger et nous permettre de prospérer. Sachez que l’accueil de prétendus réfugiés en masse sur notre sol n’est pas un acte de générosité de la part du système en place. Car cette soit-disant générosité met à mal notre prospérité. Or seule une nation prospère peut être généreuse. Donc vous avez fait des choix, ce sera à vous de les assumer demain. De Calais à Marseille, il vous faudra subir les conséquences de votre vote. Ce résultat est une insulte à ceux qui, parce qu’ils sont malades ou infirmes, n’ont pas pu exprimer leur voix dans l’isoloir ce jour. Un vent mauvais s’est levé sur ce pauvre pays. À très vite pour commenter la réélection de François Hollande!

Jacques Frantz

Une réflexion au sujet de « DÉSORMAIS, IL NE FAUDRA PLUS VOUS PLAINDRE. »

  1. Hélas trop vrai ! Je suis précisément de ceux qu’un handicap mais aussi la solitude prive de facto du droit de vote. En même temps, tout ça pour ça… il y a largement de quoi être dégoûté et j’avoue l’être à présent. Cela dit, que l’Europe s’ouvre à la Turquie, soutien objectif du groupe immonde que l’on sait, que l’idéologie mondialiste continue à prospérer à tout va et à nous valoir hélas d’autres Bataclan (vous avez remarqué que cette boucherie a éte rendue tellement emblématique par la caisse de résonance des médias qu’on en a déjà oublié les victimes des autres attaques perpétrées par ces fous-furieux le même soir)… tout ça n’est finalement que le début de la réalisation d’un programme qui nous a été annoncé il y a… quelques millénaires dirons-nous (voir Daniel 9). Qui disait qu’il faut avoir désespéré des hommes pour se mettre véritablement à espérer en Dieu ?

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s