AYLAN KURDI, LES VRAIS RESPONSABLES DE SA MORT.

AYLAN KURDI, LES VRAIS RESPONSABLES DE SA MORT.

Ce n’est pas vous, ce n’est pas moi.

contrairement à ce qu’on veut vous enfoncer à coup de propagande digne de la RDA dans le crâne, ni vous ni moi ne sommes responsables de la mort de ce gamin trouvé échoué sur une plage de Turquie.

Pourtant si vous avez le malheur de ne pas applaudir à la véritable invasion qu’on nous prépare pour faire de nous des esclaves, vous pend au nez la culpabilité inexpiable de la mort tragique d’Aylan Kurdi. Alors tenez-vous-le pour dit. La seule façon d’expier cette mort est d’accueillir l’immigration de masse sans ciller.

Pourtant, les vrais responsables de la mort d’Aylan Kurdi sont légion.

D’abord, ce sont ses criminels de parents qui n’ont pas hésité à jeter leur môme sur un rafiot pourri avec tout le danger que cela représente.

Ensuite, comme je le disais déjà dans un article consacré à la question des prétendus réfugiés et des vrais envahisseurs, les responsables sont ceux qui, par un accueil quasi systématique des prétendus migrants accordent une valeur au passage qui fait la joie et le beurre des passeurs.

Enfin, ce sont tous ceux qui ont fait leur possible pour en arriver là en déstabilisant la région (guerre en Iraq, guerre en Libye et guerre en Syrie).

Par conséquent, cher lecteur, je te supplie de garder l’oeil sec face au déferlement d’une sensiblerie confinant à l’obscène. Garde tes larmes pour le jour où tes filles seront obligées de se voiler pour être tranquille. Garde tes larmes quand tu chercheras un logement en vain parce que d’autres considérés plus nécessiteux que toi auront tout raflé au nom de la préférence étrangère. Garde tes larmes pour le jour ou l’une de tes filles aura goûté aux joies de la tournante. C’est à ce moment-là qu’il faudra pleurer. Des enfants meurent tous les jours accidentellement ou de maladie sans, (et c’est normal) que cela émeuve le bon peuple. Alors pourquoi serait-on sommé de s’émouvoir sur commande?

Alors personnellement je garde l’oeil sec et ainsi je reste combatif.

Jacques Frantz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s