Maryvonne, l’imprudente

Maryvonne, l’imprudente!

Mais ma p’tite dams, qui va à la chasse perd sa place!
Décidément, l’expérience de ces 83 années de vie ne lui aura servi à rien. Accrochée à son bon sens, elle n’a pas su, elle n’a pas vu venir la quinzaine de squatters s’abbatre sur son pavillon pour s’y installer. Pis encore, elle n’a pas compris qu’en France, si vous êtes absent de chez vous et que votre domicile est occupé par d’autres pendant plus de 48 heures consécutives, le domicile leur revient de droit et vous ne pouvez rien faire. Après tout ce n’est que justice! C’est normal que des personnes sans toit, qui préfèrent vivre d’expédients plutôt que travailler, qui ne s’imaginent pas verser un lloyer de leur vie, mais qui bénéficient déjà de toutes les prestations auxquelles ils ont droit, en bref des victimes de la société, occupent en toute légalité le logement durement acquis à force de travail et d’abnégation par des gens honnêtes et travailleurs qui ne demandent rien, mais qui ne l’ont pas volé. Elle se croit où Maryvonne? Elle a oublié qu’on est en Socialie et qu’en Socialie, on protège d’abord et avant tout les victimes de rien, de tout ou de pas de chance, les parasites, les improductifs ou encore les “chances pour la France”. Elle avait pourtant déjà été cambriolée, mais rien n’y a fait: elle s’est quand-mêm fait avoir! Et voilà qu’aujourd’hui, c’est elle qui essaie de se faire passer pour la victime! Non vraiment, tout ça est d’un autre âge, et Maryvonne a été mal rééduquée. D’ailleurs elle n’est pas la seule, puisque visiblement, son histoire a ému des milliers de personnes et diverses pétitions circulent sur Internet. Heureusement qu’il y a des avocats suffisamment dévoués pour les défendre, ces squatters! D’ailleurs, pour leur permettre de chercher tranquillement un logement, leur avocate a demandé un délai de deux mois à la justice. Heureusement aussi que la police protège les victimes, car figurez-vous que lorsque des gens appelés à la rescousse ont tenté de déloger les squatters, la police s’est interposée pour les protéger. Pour protéger qui, me demanderez-vous? Eh bien les squatters pardi!
Bon d’accord, Libération nous apprend ici que le pavillon était inoccupé depuis un certain temps déjà. Voilà qui explique tout! Les innocents squatters ont cru que Maryvonne avait oublié qu’elle avait un pavillon et ils s’y sont donc installés et ont à leur tour oublié de proposer un loyer en retour! Sinon, pensez donc, ils se seraient installés ailleurs ou auraient contacter Maryvonne pour lui proposer un loyer au prix du marché! Le journal rééducatif ajoute que l’extrême droite s’est emparée de l’affaire… Et voilà: la boucle est bouclée: si vous vous offusquez d’une atteinte au droit de propriété individuelle c’est que vous êtes d’extrême droite et ça c’est mal. Maryvonne, qui ne le savait pas, est donc une riche et méchante (pléonasme) propriétaire d’extrême droite.
Moi je trouve que ce dispositif juridique est un très bon dispositif. D’ailleurs, lors du prochain voyage présidentiel de plus de 48 heures, y aura-t-il un volontaire pour squatter l’Élysée en toute légalité? On sait jamais, ça peut marcher et ça nous permettra de faire dégager Moumou qui, il faut le dire, n’y est pour rien dans cet arsenal juridique, mais qui n’a rien fait non plus pour l’abroger.

Publié par

Alain de Malte

Attaché au Seigneur Dieu et à sa parole, je crois que la nation est un des remparts contre la barbarie et la folie des hommes. Encore faut-il la préserver et en faire le meilleur usage, et c'est là me semble-t-il, le sens de ce blog auquel je suis fier de pouvoir contribuer.

Une réflexion au sujet de « Maryvonne, l’imprudente »

  1. Le pis est que cette loi DALO, puisque je présume que c’est en vertu de cette loi que certains se sont invités chez Maryvonne, a été concoctée par un gouvernement dit de droite. Une bonne raison de ne pas voter Sarkozy, Fillon ou Juppé en 2017.

    Au risque (une fois n’est pas coutume) de passer pour politiquement non conforme, je vais jusqu’à me poser la question pourquoi un logement inoccupé ouvre un droit de s’installer à qui bon lui semble. C’est vrai quoi après tout je suis propriétaire et ai le droit de jouir de mon bien comme je l’entends. Je peux l’occuper ou décider de le laisser vacant. C’est à moi.

    J.F. >

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s