Pourquoi des primaires?

Pourquoi des primaires?
L’UMP s’apprête à organiser des primaires pour choisir son candidat à l’élection présidentielle de 2017.
C’est vrai! On va avoir une telle indigestion de ces primaires que je ne devrais même pas écrire sur la question. Seulement comme ce blog se veut être un site d’observation et de débat politique, je suis bien obligé de m’y coller. Cela dit c’est promis on essaiera de se limiter au strict nécessaire, tant cette idée de primaires me casse les pieds. Encore que ce ne sont pas les pieds que ça me casse, mais tenir un blog exige un peu de tenue. En réalité, les primaires, je suis contre. Encore une bonne idée qui nous vient des États-unis. Encore une manière indigeste pour nous faire bouffer de l’“American way of Life”. Encore une manière surtout d’occuper l’espace quand on a rien à dire.
Ah mes enfants, vous allez en bouffer du Fillon, Juppé Sarkozy pour savoir qui sera battu en fin de compte. On va nous en faire une histoire à suspense comme si c’était un OM PSG.
Le gros problème, c’est que pendant ce temps, la situation des Français (en particulier des plus vulnérables) empire. Pendant qu’on occupe les esprits avec qui arrive premier et qui est favori ou qui est le meilleur outsider, on on occulte les vrais problèmes et surtout d’éventuelles solutions.
L’autre inconvénient des primaires, c’est que le procédé est utilisé par les socialistes. Pourquoi ce besoin de les imiter? Pourquoi la droite a-t-elle besoin de singer la gauche? À moins que cette UMP ne soit pas vraiment la droite? Poser la question c’est y répondre.
enfin, le procédé de primaires me semble contrevenir à un principe que je croyais gravé dans le marbre de nos institutions, à savoir le secret du scrutin.
Avec le système des primaires, le scrutin n’est plus tout à fait secret. Les gens qui s’inscrivent sur les listes électorales internes aux partis politiques pour participer aux primaires dévoilent de fait leur appartenance. Bien entendu on nous a juré que les listes étaient détruites. Mais les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.
De toute façon, ce n’est pas un scoop, je n’ai pas l’intention de voter UMP aux prochaines élections. En outre, les primaires socialistes me laissent un goût de vide sidéral que j’aurais aimé ne pas voir se répéter. J’invite donc à une abstention massive car si l’élection est un devoir, la participation n’est qu’un jeu politicien et surtout un marché de dupes.

Jacques Frantz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s