Primaires UMP nous voilà bien avancés!

« Sortons NKM » que j’avais lu sur ma Tweet liste.
Ces derniers jours, on nous a fait manger du NKM jusqu’à en vomir. L’indigestion était telle, qu’à titre personnel j’ai eu la faiblesse de m’emporter une ou deux fois contre ce tsunami tweetosphérique pour nous appeler à nous payer la bobo pour trois euros.Je suis d’autant plus déçu que j’aurais bien aimé que les gens de bon sens comme Vivien Hoch se tiennent à l’écart de cette mascarade de démocratie.

En réalité de quoi s’agit-il dans ce système imbécile de primaires? Il s’agit de faire comme le grand frère ricain où les partis donnent à leur électeurs le choix de qui va les représenter contre les candidats d’en face. Or, je vois peu d’avantages et beaucoup d’inconvénients.

aux Etats-Unis comme chez nous, les primaires servent à faire le buz et à multiplier les événements pour vendre du papier ou du papier électronique. Et puis pendant que le bon peuple se souci de savoir qui de NKM ou de M. Legaret sera l’heureux élu pour perdre face à Anne Hidalgo, on peu tranquillement envoyer des armes en Syrie ou pulvériser les allocs. Le principe des primaires est un principe qui bouleverse notre système électoral pour plusieurs raisons:
1. Il marque au moins partiellement la fin du secret du scrutin. En effet, en m’inscrivant pour voter aux primaires de tel ou tel parti, je déclare mon adhésion (au moins de façade) à une tendance politique. Du reste, les socialistes ne s’y sont pas trompé. Pour voter aux primaires qui ont abouti au destin funeste que nous connaissons pour notre pays, non seulement il fallait (j’y reviendrai) payer pour voter, mais encore il fallait signer un document d’adhésion aux idéaux de la gauche.
2. Ce système introduit quelque chose de nouveau en France. Désormais, il faut payer pour voter. Vous me direz c’est normal puisque c’est un scrutin privé qu’il faut financer. Sauf qu’on assiste à une sévère augmentation du prix du droit de vote entre socialistes et UMP.Pensez! 300% d’inflation.
3. Lorsqu’on connaît la propension des partis ripous du système à frauder chaque fois qu’il y a une élection interne, il faut être vraiment con comme la lune (et encore c’est insultant pour la lune) pour aller voter alors qu’on sait parfaitement que le résultat est connu d’avance, que les dés sont pipés.

L’honnêteté m’oblige à dire que qui que ce soit en face d’Anne Hidalgo il est mathématiquement perdant.M. Hoch, que je crois par ailleurs sincère et dont j’estime le travail militant, est un peu jeune pour se souvenir qu’en 1983 le RPR faisait à Paris le grand chelem. Tous les arrondissements votaient à droite Trois décennies, quelques scandales et un remplacement de population plus tard, la droite n’a plus aucune chance à Paris.

L’honnêteté m’oblige à dire aussi que la candidature de NKM a été choisie non dans les urnes, mais dans les loges. Samedi soir, la dictature a exigé le silence face à toute velléité de contestation du scrutin où, un peu comme en corse, certains ont pu voter 3 voir 4 fois. Comme quoi la dictature n’est pas socialiste, elle est UMPS et ne nous y trompons pas c’est une caste qu’il faut éliminer, pas un parti.

Jacques Frantz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s