Vive la Suisse et sa démocratie directe!

vous avez dit démocratie directe? Dimanche dernier les suisses ont voté à près de 68% en faveur d’une initiative visant à limiter les plus hauts salaires. Aussitôt, nous avons entendu la gauche française se féliciter et applaudir des deux mains. On a entendu des « Vive la Suisse » ou « vive les Suisses ». Tout d’un coup, la gauche qui nage dans le caviars, l’arrogance et les backrooms vient nous chanter le couplet mièvre du « Vive le peuple ». La même gauche socialiste qui prend ses ordres dans les arrière-salles de boîtes homos ou auprès des agences grassement subventionnées de l’antiracisme poussait des cris d’orfraie lorsque les Suisse avait voté contre les minarets. Ainsi la gauche française montre son vrai visage une fois de plus. En effet, la démocratie aurait des vertus lorsque les citoyens font les bons choix. Par contre, la démocratie directe devient dangereuse lorsque les citoyens font les mauvais choix. Je veux bien jouer le jeu de la démocratie directe à condition de gagner. Pas question de perdre. Que s’est-il passé en Suisse? Un illustre inconnu affilié à aucun parti ou mouvement politique a réuni des signatures et a fait voter par le Peuple un texte qui aura force de loi. Un peu comme si les 700 000 signatures mises à la poubelle par Delevoye aboutissaient obligatoirement à une mise aux voix de la loi Taubira. Le rêve non? Eh bien sachez que quand c’est à l’étranger et quand sa vote comme il faut, la gauche aux ordres des backrooms du marais est en faveur de la démocratie directe. En revanche,, Français, sachez-le, la démocratie directe, ce n’est pas bon pour vous. Vous pourriez en faire usage. vous pourriez envoyer la loi Taubira dans les poubelles d’où elle n’aurait jamais dû sortir. Pourtant la démocratie directe, même si elle n’est pas la panacée a pour avantage de constituer un contrepouvoir efficace aux politiques. L’idée que les Socialistes français ont reçu tous les leviers sans aucun contrepouvoir possible n’est-elle pas insupportable? A mon avis cette situation est malsaine quelle que soit la couleur ou les partis aux affaires. Il n’est pas bon qu’un parti, qu’une tendance ou qu’un groupe exerce le pouvoir sans partage. Ainsi, en Suisse il serait impossible à un gouvernement d’ignorer 1 million de personnes dans la rue et 700 000 signatures. Point de place dans ce pays pour une Taubira vociférant la bave de la haine et de l’arrogance aux lèvre que quoi que vous fassiez, et combien que vous soyez, la loi passera et qu’elle vous emm…. Alors oui, la démocratie directe c’est bien tout le temps. C’est bien y compris quand le résultat n’est pas celui que j’attendais. La démocratie directe rend le peuple plus intelligent et raisonnable. On ne le sait peut-être pas, mais c’est par votation populaire que les Suisses ont refusé d’abaisser le temps hebdomadaire de travail. C’et par votation populaire que les suisses ont accepté les autoroutes payantes. On peut le regretter, mais on est forcé de constater que la population réfléchit et agit à long terme. Si les Suisses peuvent le faire, pourquoi pas nous? Jacques Frantz. P.S. Dans sa chronique de ce matin, l’excellent Zemour s’est exprimé sur le même sujet.Sans prétention d’aller jusqu’à dire que les grands esprits se rencontrent je vous mets le lien vers son podcast. http://www.rtl.fr/podcast/la-chronique-d-eric-zemmour.xml

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s