VIVE LES SCEPTIQUES

VIVE LES SCEPTIQUES

L’autre jour, en écoutant la radio d’état, vous savez celle dont les Dr Salomon et Smadja ont les clés, j’ai entendu un nouveau terme. Il paraît mes enfants que je suis “coronasceptique. Et dire que je ne le savais pas. Eh bien vous savez quoi, je me sens mieux. Finalement ça me va bien le coronascepticisme. Et tant pis si le correcteur orthographique que j’utilise pour dissimuler ne serait-ce qu’un peu mes nombreuses lacunes dans ce domaine fait la gueule. Il faudra qu’il s’y fasse, je suis ”coronasceptique“ et j’en suis fier. Pour tout vous dire, je crois en Dieu et c’est ma seule religion. Je ne suis pas coronareligieux. Peut-être même, suis-je ”coronanégatif". Sauf qu’à la différence de mes lecteurs, j’éprouve ce scepticisme depuis le début. Je n’ai que très peu varié dans l’opinion que je me suis formée dès le commencement. J’ai, pour me donner raison, un baromètre précis. Je compte parmi mes meilleurs ennemis un certain nombre de septuagénaires plus ou moins gauchistes, mais qui ont surtout en commun non seulement d’avoir profité de tout, (plein emploi rentes de situation en tous genres, retraites anticipées à taux plein, loisirs sans limites, soins de santé au top, bref la liste est longue), mais encore qui militent de façon acharnée en faveur de tout ce qui nous détruit. Immigration invasion, fiscalité à outrance, réformes de tous poils à conditions qu’elles ne les touchent pas, ou encore accroissement de la précarité. Eh bien croyez-moi si vous voulez, j’ai beau éplucher la nécrologie de mon canton, aucun n’est passé ad patres. Tous se portent au mieux, confinés qu’ils sont dans le jardin de leurs résidences secondaires. Alors oui je suis un peu sceptique.

Je ne sais pas vous, mais moi, j’ai tendance à croire que les mesures prises contre ce fameux virus sont à la fois inadaptées et disproportionnées. En outre, nous y reviendrons, elles ne s’appliquent pas avec la même rigueur à tous.

Cependant, au-delà de ce qui vient d’être dit, j’observe que l’accusation de scepticisme est désormais mise à toutes les sauces pour diaboliser ceux qui auraient l’outrecuidance de douter un tant soit peu de la version officielle.

Entre les accusations de complotisme, de conspirationnisme et de scepticisme, il va bientôt devenir compliqué de simplement questionner la version de l’État. Nous le savons tous, “Napoléon ne se trompe jamais” fait dire Orwell à son cheval dans la ferme des animaux. Même si comme chacun sait dans le cochon tout est bon, chacun sait aussi que l’erreur est humaine. Toutefois, il faut se rendre à l’évidence, il fait mauvais temps pour ceux qui osent se poser des questions sur la version imposée.

On a eu les eurosceptiques, les climatosceptiques, et maintenant les coronasceptiques. D’une manière générale, on ringardise, puis si cela ne suffit pas on diabolise, et si ça n’est pas encore assez, on criminalise la malpensance. Si pour imposer un vaccin il faut criminaliser toute mise en cause de la version officielle, nos élites n’hésiteront pas. Et une chose est certaine, le vaccin vous sera inoculé de gré ou de force.

En conséquence, dès lors que l’information répond à des intérêts autres que celui d’informer, il est normal d’éprouver un certain scepticisme. De même, il n’est pas déséquilibré d’imaginer de possibles complots ou conspirations, appelez-les comme vous voulez. Car si demain on s’en tenait aux versions officielles qui nous sont servies par les prétendus journalistes de BFM, France-info ou du monde, nous renoncerions à l’effort intellectuel qui consistait naguère à entretenir dans son for intérieur quelques doutes sur les vérités de la Pravda. Si nous nous en étions naguère tenus à ce que préconise le Pouvoir en France aujourd’hui, nous aurions accepté sans coup férir en 1964 l’information selon laquelle le camarade Kroutchev avait démissionné de son poste de Secrétaire Général du Parti Communiste de l’Union Soviétique et de chef de l’état soviétique pour raisons de santé. Même chose dans le cas de Gorbatchev en août 1991.

Dès lors qu’on prend certaines libertés de penser voire d’analyser, remettre en cause la version officielle des attentats du 11 septembre 2001 à New-York, des suicides de Robert Boulin ou de François de Grossouvre n’a rien d’anormal ou de loufoque. Cela ne signifie pas pour autant qu’on ait raison, et toute affirmation doit être corrélée par un minimum de preuves. Cependant, dans un pays dirigé par des déviants tels que Macron ou Philippe, douter, émettre des hypothèses, s’interroger, devient un délit.

Or à l’heure où nous sommes sommés de célébrer la résistance d’obédience maçonnique et communiste de la seconde guerre mondiale, il est bon de réaffirmer notre droit à “résister”.

Je continue donc de croire que ce virus, sans douter de son caractère exceptionnel, a été très largement surévalué par un exécutif incompétent et criminel. Je continue de croire que tout a été fait pour que les gens paniquent. Je continue de croire que l’objectif de certains est de s’enrichir sur un vaccin rendu obligatoire. L’expert en médecine de RMC le Dr Christian Recchia ne déclarait-il pas le 21 avril dernier qu’en mars 2022 75% de l’humanité serait vaccinée? Quand je dis que ça se fera de gré ou de force…

Je t’entends lectrice me dire que j’exagère toujours tout. Qu’on ne va pas aller chercher les gens chez eux pour leur faire une piqûre. Et tu as raison. L’État profond a de nombreuses cordes à son arc. Le vaccin, c’est certain sera réalisé de manière non transparente. Quels excipients contiendra-t-il? Contiendra-t-il une puce RFID comme certains complotistes déséquilibrés le disent? Ne faisant en cela que reprendre les affirmations de Bill gate.

Ensuite vous n’aurez pas le choix. Les récalcitrants seront diabolisés. Ils seront ceux qui mettent la santé de l’humanité en danger. Puis si cela ne suffit pas à mater les extrémistes de droite, il sera très simple de les isoler. Impossible d’obtenir un passeport, une carte d’identité, une simple fiche individuelle d’état civil sans un certificat du vaccin béni. L’inscription scolaire, la souscription à une assurance responsabilité civile seront rendues impossibles sans le sésame d’or. De même pour l’ouverture d’un compte bancaire ou l’obtention d’une carte de crédit.

L’Apocalypse de Saint-Jean a plus de 2000 ans. Il est écrit au chapitre 13 et aux versets 16 et 17:
“Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front et que personne ne pût acheter ni vendre sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.” Et si cette marque était un vaccin?

Récapitulons. Une épidémie de ce qui n’est jusqu’à preuve du contraire qu’une méchante gripe. Une répression massive des contrevenants à l’interdiction de sortir de son domicile. Des messages officiels plus alarmistes les uns que les autres, alors qu’on s’aperçoit que tous comptes faits (et Dieu sait que les comptes sont difficiles à faire), les rapports officiels ont été plus qu’exagérés. Substances potentiellement secourables déclarées vénéneuses juste avant l’explosion de l’épidémie alors qu’on sait que cela sauve potentiellement des vies. Impossibilité donnée à la population d’être dépistée alors que les personnalités se font systématiquement dépister. Deux poids deux mesures. Organisation à marche forcée du premier tour des élections municipales. Modification prévue de la loi électorale entre deux tours de scrutin pour que le deuxième tour s’organise coûte que coûte. Consignes données aux porteurs potentiels de ne pas se soigner avant d’être très gravement atteints, ce qui est criminel compte tenu du fait que certains traitements décriés sont plus efficaces administrés lors de l’apparition des premiers symptômes. Refus d’administrer des traitements peu coûteux. Obligations de confinement appliquées de manière inégale selon les lieux géographiques ou l’appartenance ethnique.

Je pourrais continuer cette litanie comme cela longtemps. Mais avouez qu’il y a de quoi générer un scepticisme certain.

Jacques Frantz

Post scriptum:
Au moment où j’écris ces lignes, j’apprends que des policiers en armes ont forcé dimanche une église pour y interrompre la messe en cours. Ne doute pas lecteur qu’au nom de l’égalité républicaine, la police aurait agi de même pour une mosquée et avec davantage encore de sévérité pour une synagogue.

4 réflexions au sujet de “VIVE LES SCEPTIQUES”

  1. Ajoutons que lors de cette messe, il y avait tout au plus 7 personnes dans l’église, lesquelles disposaient de tout l’espace nécessaire pour respecter les mesures dites de « distanciation sociale », selon la formule en vigueur. Il faudrait aussi parler des personnes malvoyantes qui n’ont pas forcément besoin d’une canne blanche ou d’un chien-guide mais qui sont verbalisés du seul fait d’avoir réutilisé l’attestation de la veille, et à la figure de qui l’on jette le nombre, supérieur à 20000 nous dit-on, de morts liés au virus en question. En 1969, faut-il le rappeler, la grippe de Hong-Kong a tué environ 40000 personnes en France, soit le double, sans qu’on ait songé une seconde à appliquer le confinement à plusieurs vitesses qui a cours en 2020 ! Co7mme si le fait de réutiliser une feuille de papier pouvait avoir quelque impact que ce soit sur la mortalité, alors que là où l’autorité est attendue, je veux dire, dans les zones de non-droit où sévissent crachats par terre, prières de rue et autres trafics de drogue, curieusement la « tactique du gendarme » brille par son absence. Je précise pour conclure, que j’ai eu vent, , parmi mes cercles de connaissances, de 5 cas de Covid 19 déclarés, qui se sont soldés par 5 guérisons, auxquelles est sur le point de s’ajouter une s6ème personne beaucoup plus proche de moi puisqu’il s’agit d’une amie de longue date, elle aussi en passe de se rétablir. Donc sur 6 cas, tous en région parisienne, fatigue et courbatures très désagréables comme lors d’une mauvaise grippe en effet, mais 0 hospitalisation jusqu’à présent. Belle statistique, n’Est-ce pas ?

    J'aime

    1. J’ajoute à ce commentaire comme d’habitude très pertinent car il apporte une information importante, que des élicoptères et des drones survolent les chemins de montagne pour détecter les éventuels rendonneurs.
      C’est bizarre, mais la police fait beaucoup moins de zèle pour les rendonneurs nocturnes du 93.
      Par conséquent nous sommes d’accords, les mesures de confinement n’ont rien à voir avec des questions sanitaires.

      J'aime

      1. On a surtout bien su trouver beaucoup d’argent pour mobiliser tous ces engins. Outre la course à la prime de résultat, ceci est peut-être une explication au million de procès-verbaux dressés à l’encontre de braves Français pour motif de non-respect des règles du confinement mais en réalité des peccadilles d’observance. Je lisais avant-hier un article publié dans l’Est Républicain si ma mémoire est bonne, relatant la verbalisation d’un homme qui n’avait pas d’attestation, et pour cause, il ne sait ni lire ni écrire. On lui reprochait de ne pas avoir sollicité à tout le moins l’aide d’un proche ou d’un voisin pour remplir le précieux sésame. comme si la précarité liée à l’illettrisme n’était pas en soi une humiliation suffisante ! Au sujet du sieur Bill Gates, grand philanthrope et homme de paix comme chacun le sait, voici un petit article sympathique histoire d’en apprendre de belles sur le sens très particulier, et c’est peu de le dire, qu’a ce charmant monsieur de la philanthropie qu’il pratique…

        https://lesmoutonsrebelles.com/bill-gates-en-premiere-ligne-dans-la-course-au-vaccin-et-le-pucage-des-populations/

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.