CORRIDA INTERDITE AUX MINEURS? LÂCHEZ-NOUS UNE BONNE FOIS LA GRAPE

CORRIDA INTERDITE AUX MINEURS? LÂCHEZ-NOUS UNE BONNE FOIS LA GRAPE

DÉBAT ENTRE CLAIRE STAROZINSKI ET MANDY GRAILLON SUR CNEWS

Comme ceux qui lisent ces pages le savent, je m’intéresse aux corridas. Non seulement parce que j’y rencontre de belles lectrices de ce blog, mais encore parce que j’ai toujours eu de l’intérêt pour les identités locales. C’est ainsi qu’à l’occasion de voyages dans le sud-ouest de la France, je me suis intéressé à la tauromachie. J’avoue qu’avant de m’y intéresser j’y étais plutôt défavorable. Non que j’étais pour l’interdiction pure et simple, mais je considérais cela comme une pratique d’un autre âge maintenue en vie par une bande d’incultes chargés au vin ou au pastis.

Et puis je me suis approché d’abord pour voir puis pour comprendre. C’est ainsi que, contrairement aux idées reçues, je suis tombé sur des gens extrêmement bien élevés, souvent très cultivés et surtout passionnés. Je me suis rendu compte que ces gens vivaient de vraies émotions immensément communicatives. Et voilà comment on est contaminé par le virus de l’aficion. J’ajoute que les attaques perpétuelles subies par le monde taurin n’a fait que renforcer chez moi un intérêt qui allait vite devenir passion. C’est pas près de s’arrêter.

Ainsi c’est avec une certaine indignation que j’ai vu apparaître cette proposition de loi imbécile consistant à bannir l’accès aux arènes à tous les mineurs. JE dis “imbécile” parce que ce genre de démarche n’est rien d’autre qu’une posture politique d’une parlementaire en mal d’existence médiatique tant elle est insignifiante. Je dis “imbécile” aussi parce que cela nous a donné droit de nouveau au sempiternel débat pour ou contre la corrida. D’une manière générale, je suis très favorable aux débats. ILs sont nécessaires pour se faire une opinion et trop souvent ils sont biaisés ou confisqués. Cependant dans ce cas précis, je trouve que le débat est stérile et sans objet. Du reste, le débat qui a eu lieu entre Claire Starozinski et l’ancienne reine d’Arles Mandy Graillon le 11 octobre 2019 sur CNews était sans objet.

Claire Starozinski on la connaît. Elle écume les médias depuis des années avec le même discours éculé contre la tauromachie. C’est à croire qu’il ne faudrait surtout pas interdire cette pratique sous peine de la faire retomber dans un anonymat d’où elle n’aurait jamais dû sortir. Sa principale fonction est de répéter la même chose depuis des années à des bobos complaisants. C’est sans intérêt et ça devient ridicule.

Lors de ce débat, Mandy Graillon n’a bien sûr pas démérité. Cependant, Mandy Graillon n’est pas un débatteur. Par conséquent, elle n’a pas pesé lourd face à l’activiste Starozinski, d’autant que le débat était grossièrement manipulé par la chaîne. Avec Morandini en arbitre des élégances, la production a poussé la vulgarité jusqu’à nous diffuser un micro-trottoir qui ne dépassait pas le niveau du caniveau. En effet, aller dans les rues de Paris demander aux gens ce qu’ils pensent de la corrida est un procédé à peu près aussi malhonnête qu’aller à Tombouctou demander à la population ce qu’elle penserait d’une taxe sur les chasses-neige. Il est bien évident que le micro-trottoir aurait donné d’autres résultats à Béziers, à Dax ou à Arles.

Donc cette pauvre reine d’Arles s’est trouvée assaillie par la meute et à cours d’argument et pour cause, des arguments, il n’y en a pas. Point n’est besoin de justifier notre passion. La seule chose que peuvent faire les gens qui sont contre, c’est simplement de ne pas y aller. Pourtant, Mandy Graillon aurait pu dire une chose très simple. Les enfants n’appartiennent pas à l’État. Les plus heureux d’entre eux ont un père et une mère chargés de leur éducation et à ce titre, les mieux à mêmes de savoir ce qui est bon pour eux. Elle aurait pu aussi rappeler que le Président de la République en campagne s’était prononcé en faveur du status quo concernant les spectacles taurins. Vous me direz les promesses n’engagent que ceux qui y croient, mais il est bon qu’elles soient rappelées de temps à autres.

En lieu et place de justification, Mandy Graillon aurait pu rappeler les violences perpétrées par les anti-taurins. Intimidations, menaces de mort, perturbations d’événements, lettres piégées par des lames de rasoir, insulte de la mémoire de toreros morts en piste sur la radio publique, j’en passe et des meilleures.

Elle aurait pu également rappeler que si d’aventure, comme elle le prétend, Claire Starozinski se souciait du bien-être animal, elle ne manquerait pas d’observer que la corrida dont elle veut la disparition ne concerne qu’un nombre infime d’animaux. À supposer que la corrida soit une maltraitance, cela concerne quelques centaines ou quelques milliers tout au plus d’animaux par an. C’est bien peu comparé à l’abattage rituel presque systématisé dans certaines régions de France, ou encore à l’élevage intensif.

Elle aurait pu aussi dire que l’ensemble des filières exploitant des animaux (viande, animaux de compagnie ou de laboratoire), pourrait s’inspirer des méthodes et conditions d’élevage des animaux destinés à la tauromachie. C’est à se demander si les hystériques qui veulent nous priver de notre passion se soucient de la protection animale autant qu’ils le disent. Car si tel était le cas, ils auraient su depuis longtemps établir des priorités. Poser la question n’est-ce pas y répondre?

Inutile de tenter d’expliquer la fiesta brava à des gens incultes qui se croient détenteurs de la vérité ainsi que le seul moule normatif.

Alors qu’on se rassure cependant. Le parti au pouvoir ne prendra pas le risque de se couper d’un électorat régional important qui saurait avoir suffisamment de mémoire d’ici les municipales. Je pense que la proposition de loi fera long feu et c’est tant mieux.

Jacques Frantz
Le débat commence à la 21ème minute d’émission.

Une réflexion sur “CORRIDA INTERDITE AUX MINEURS? LÂCHEZ-NOUS UNE BONNE FOIS LA GRAPE”

  1. Je ne compte pas parmi les aficionados, j’aurais tendance à voir dans la corrida un spectacle cruel, certes la boucherie l’est aussi, mais au moins n’y a-t-il pas des milliers de braves gens qui applaudissent lors de l’abattage des animaux… Il n’en demeure pas moins que je suis hostile à l’interdiction de la corrida, d’abotd par respect pour ceux qui, comme toi, aiment l’aspect artistique de cette pratique, mais encore et surtout parce que la Fiesta brava est une tradition, et que chaque fois que l’on a jeté par-dessus bord une tradition quelle qu’elle soit, cela a toujours été pour la remplacer par… la culture de mort, laquelle n’est pas cruelle envers les animaux mais absolument barbare envers l’humanité elle-même, qu’elle soit à naître ou en fin de vie. Oui, les enfants les plus heureux ont un papa et une maman, mais voilà que cette culture de mort donne à présent carte blanche à la barbarie humaine pour « fabriquer », comme de vulgaires choses, des êtres humains que l’on privera sciemment du droit fondamental à l’une de ces deux références irremplaçables. La corrida n’est rien comparée à la folie furieuse qui s’est emparée de la société depuis 1975 et qui n’a fait depuis que croître et enlaidir !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.